Les joueurs du Lou se félicitent après leur victoire
Lou Rugby

Top 14 : Le LOU s’impose face au Stade Français 44-3

Les Lyonnais ont retrouvé le top 6 face à Stade Français indiscipliné en s’imposant 44-3.

Le Stade Français s’est effondré ce samedi soir face au LOU. Si les Lyonnais ont su s’imposer à chaque moment décisif, les Parisiens ont eux enchaîné les erreurs. Dès la 12e minute de jeu, le capitaine Alexandre Flanquart recevait un carton jaune pour avoir plongé dans un ruck. À la 20e minute, Morné Steyn a lui offert un essai de pénalité au LOU pour un mauvais placage sur Toby Arnold, recevant au passage son propre carton jaune. Mené 22-3 à la pause, le Stade Français n’a pas su renverser la vapeur, et les Parisiens sont restés impuissants face aux Lyonnais qui ont écrasé leur défense, gagnant leur place dans le groupe des barragistes.

Si leur victoire a été implacable, les hommes du LOU ont su rester modestes après le match. «  On avait peur de passer à la trappe ce soir, c'est pour ça qu’on a mis les choses dans l’ordre dans les vingt premières minutes, explique le pilier lyonnais Stéphane Clément, on connaît les grande équipes, on sait qu’elles peuvent se réveiller à tout moment. » Une prudence que partage l’ailier Xavier Mignot : « C’est une très grosse performance, on avait une certaine pression avant d’aborder cette rencontre. On savait qu’on devait à tout prix gagner ce match. C’est chose faite, avec la manière, et le bonus, c’est la cerise sur le gâteau. » Mais rien n’est encore joué pour les Lyonnais comme le rappelle leur entraîneur Pierre Mignoni : « Pour l’instant, on y est pas. Si on perd les deux prochains matchs, c’est fini. On va tout jouer dans les 15 prochains jours. »

à lire également
Couloir du stade de Gerland, investi en par le Lou Rugby début 2017 © Tim Douet
Autour du déménagement du Lou à Gerland, des opérations immobilières et contractuelles ont permis au club de rugby de récupérer près de 40 millions d’euros de la Ville de Lyon, de manière directe ou indirecte. À l’heure où la collectivité se serre la ceinture, ces largesses font tiquer...
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut