Run in Lyon : l'équivalent de 6 % de la population lyonnaise en running

L'un des plus gros événements de course à pied de France se court dimanche à Lyon. Ils sont 34 000 coureurs au départ.

 

C'est le plus gros événement de course à pied de Lyon. Ce "festival de running", comme il est présenté par l'organisateur Amaury Sport Organisation (notamment en charge du Tour de France), réunit l'équivalent de 6 % des Lyonnais. Sauf que sur les (quasi) 34 000 inscrits, on recense pas moins de cinquante-trois nationalités.
42 % de femmes et 58 % d'hommes, venus courir sur l'un des quatre formats proposés : 10 km, semi-marathon, marathon et relais marathon.

Créé en 2005 et alors géré par l'association Génération Oxygène, l'événement a été racheté huit ans plus tard par Amaury Sport Organisation (ASO), le pôle sportif du groupe de presse Amaury (L'Equipe, France Football, Vélo Magazine, Journal du Golf). ASO organise (ou co-organise) 210 jours de compétition par an pour 75 événements dans 25 pays et est présente dans cinq univers sportifs, avec notamment en cyclisme le Tour de France, en rallye le rallye raid du Dakar, en voile le Tour Voile. Quant à la politique de croissance en course à pied d'ASO, le concept Run In témoigne de sa croissance. Après Lyon (où a été ajouté la distance mythique de 42, 195 km), ASO a décliné l'événement au Mont-Saint-Michel (7 000 coureurs), à Marseille (13 000) et à Reims (13 000). ASO organise aussi le marathon de Barcelone et celui de Paris. "Nos huit événements de course à pied représentent aujourd'hui entre 180 000 et 200 000 coureurs par an" détaille Clara Bertinatti, responsable running chez Amaury Sport Organisation, le plus gros pôle du groupe. Rien ne filtre en revanche sur le budget de l'événement. Selon nos calculs, les inscriptions se montent à 1,2 million d'euros.

Vers un plus grand nombre de coureurs ?

Si le marathon de Lyon (et ses 3 050 coureurs) ou le semi-marathon (12 300) ne font pas le poids face aux mastodontes de Paris (55 000 et 45 000), ASO compte, pour l'heure, en rester là. "Dans la configuration actuelle du sas de départ place Bellecour, on est quasi au max de ce qu'on peut faire en nombre de coureurs. On fait déja partir les coureurs en deux vagues. Donc, si on reste tel quel, on ne pourra pas passer à 45 000. Pour le moment, ça nous va bien mais si, un jour, on a la volonté de faire plus, il faudra voir avec la ville de lyon."

Lire aussi :  Run in Lyon : plusieurs zones interdites aux voitures ce dimanche

Lire aussi : la liste complète des coureurs élites du Run in Lyon 2018.

Run In Lyon en chiffres

⇒ 4 courses
10 km, semi-marathon, marathon, relais marathon
⇒ 33 850 inscrits
17 000 (10 km), 12 300 (semi-marathon), 3 050 (marathon), 1 500 relais marathon
⇒ 53 nationalités
⇒ 42 % de femmes
⇒ 58 % d'hommes
⇒ 38 ans d'âge moyen
⇒ 800 bénévoles
⇒ 27 meneurs d'allure
⇒ 35 exposants et partenaires sur "le village", place Bellecour

à lire également
1 commentaire
  1. Marc Antoine - 7 octobre 2018

    La mafia du sport va encore frappé. Le parc, les quais, les rues vont être encore mopolisés par la bobo sphère sportive new look !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut