Romain Loursac, un rugbyman à la tête pleine

PORTRAIT - L’arrière du LOU Rugby Romain Loursac, 25 ans, va découvrir le Top 14 l'an prochain. Parallèlement, il termine sa sixième année de médecine et s’apprête à passer le concours d’internat. Portrait d’un sportif de haut niveau, mais pas que. (Article paru dans le magazine Lyon Capitale du mois de mai 2011)

"Un jeune brillant", "un étudiant d’exception". Non, ce flot d’éloges adressé à Romain Loursac ne provient pas de sa famille, comme il en est souvent coutume. Les proches regorgent souvent de subjectivité... Mais on ne pourra pas taxer Yvan Patet, le président du LOU, ni Jérôme Etienne, le doyen de la faculté de médecine Lyon-Est, de cet excès là. Au sein de ses deux activités, pourtant rarement associées, "la Lours", comme il est surnommé par ses coéquipiers, fait l’unanimité. Et il n’a certainement pas fini de faire parler de lui. L’année prochaine, selon toute vraisemblance, le natif de Valence devrait encore jongler entre le sport et les études. Pour son plus grand bonheur.

Romain Loursac débarque à Lyon à 18 ans, baccalauréat en poche, et entre en première année de médecine. Bien décidé à embrayer dans cette voie-là. Passionné de rugby depuis son enfance, il s’inscrit parallèlement dans le club phare de la ville. Pour couper de la dévorante médecine. Et recharger les batteries. "Je ne pensais pas avoir les qualités pour devenir professionnel, je ne l’ai jamais rêvé. Tout s’est accéléré avec l’arrivée du duo d’entraîneurs Matthieu Lazerges et Raphaël Saint-André", narre-t-il. Petit à petit, Romain trace son sillon, sans délaisser ses études : "une carrière sportive, c’est court. Et puis, je ne me vois pas faire que ça, je n’ai jamais été dans cette optique, j’ai besoin d’autre chose pour m’épanouir totalement".

Un programme à la carte

Courant 2008, l’emploi du temps du jeune étudiant en médecine devient surchargé. En effet, ses apparitions avec l’équipe première du LOU, qui évolue en Pro D2, se font de plus en plus régulières. "J’arrive bien à combiner les deux. C’est une grande source d’enrichissement personnel pour moi. Le club est très compréhensif à mon égard. Ils me permettent de faire sauter des entrainements. Ça pourrait être plus tendu dans d’autres clubs", relate Romain Loursac. A la faculté de médecine de Lyon-Est, tout est également mis en œuvre pour lui offrir des conditions d'étude optimales. "On lui a concocté un programme à la carte depuis trois ans afin qu’il puisse assouvir au mieux ses deux activités. C’est un jeune homme extrêmement bien organisé, bien raisonné. Notre volonté de le soutenir dans sa démarche est totale", souligne le doyen de la faculté de médecine de Lyon-Est, Jérôme Etienne.

Le rugbyman rhodanien, lui, ne décroche pas, comme nombre de sportifs dans ces moments-là. "De son côté, il a toujours répondu présent : il a toujours réussi, validé tout ses modules", ajoute Jérôme Etienne. "Romain, il pense à aujourd’hui, mais aussi à demain", renchérit Yvan Patet. A Lyon, le numéro 15 ne cesse de prendre du galon, enchaînant les performances de haut vol : "C’est la vraie révélation du LOU depuis maintenant trois saisons, il est même devenu un titulaire incontesté, un élément moteur de l’équipe avec sa clairvoyance de jeu et sa sérénité sur les coups de pied. Un joueur complet, en somme", explique le président du Lyon Olympique Universitaire.

Top 14 et interne ?

La fin de saison, elle, s’annonce chargée pour Romain. Alors que le LOU vient d'accéder au Top 14, le jeune étudiant doit passer fin mai 2011 son concours d’internat. "Le but est de se classer dans les premiers pour choisir son lieu d’affectation, donc Lyon", souffle le Valentinois. Car même s’il espère fouler les pelouses de l’élite du rugby hexagonal, l’arrière du LOU ne dévie pas de son leitmotiv initial, devenir médecin généraliste ou du sport : "évidemment que l’aventure du LOU est tentante, mais mon but est avant tout de devenir médecin". Pas question donc de laisser de côté l’une de ses deux activités, pourtant pas toujours compatibles. Le club et la faculté feront, une nouvelle fois, le maximum pour lui concocter un emploi du temps adapté. Romain Loursac a parfaitement répondu à leurs attentes jusqu’à présent. Il n’y a pas de raison que cela change.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut