Saïd Mehamha avec des jeunes de son académie de football, à Lyon © DR
Saïd Mehamha avec des jeunes de son académie de football, à Lyon © DR
Article payant

Rhône : le boom des académies de football

Dans le Rhône, de plus en plus d’anciens footballeurs professionnels lancent des académies privées de football.

Les annonces fleurissent sur les réseaux sociaux. Particulièrement à l’approche des vacances scolaires. Depuis quelques mois, d’anciens footballeurs originaires de la région lyonnaise proposent des stages et des entraînements aux footballeurs en herbe. L’un des premiers à s’être lancé, en 2016, est Saïd Mehamha, formé à l’OL, qui collabore avec le CS Lyon 8. “J’ai joué une saison en Algérie, à Béjaïa (Kabylie), et je me suis intéressé à ce qui était mis en place au sein de l’académie du Paradou AC [qui forme de nombreux joueurs à Alger, NdlR]. Cela m’a beaucoup plu, car même lorsque j’étais joueur j’ai toujours été attiré par la formation. Et je me suis dit : pourquoi pas en lancer une à Lyon ? raconte cet ancien milieu de terrain. En regardant jouer certains petits, je me disais souvent : c’est dommage, en travaillant dans tel domaine ils pourraient progresser et devenir meilleurs… Et c’est ce que j’ai fait, en proposant des ateliers de perfectionnement.”

Il vous reste 88 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut