PSG-OL (2-1) : les Lyonnais s'inclinent malgré un très bon match

Au terme d'un très bon match, l'OL s'est incliné sur le terrain du PSG ce mercredi soir, en quart de finale de Coupe de la Ligue (2-1). Une défaite qui ne doit pas faire oublier la qualité du match et de la performance des Lyonnais. Du positif avant le derby contre Saint-Etienne qui aura lieu dimanche.

On ne donnait pas cher de la peau de l’OL, et pourtant ce quart de finale de Coupe de la Ligue contre le PSG a été plus serré que ce que l’on aurait pu croire. Les Lyonnais ont été à la hauteur du défi qui leur était présenté. Entre une équipe toujours invaincue sur la scène nationale et des Gones en manque de confiance, le duel s’annonçait déséquilibré. Mais la réalité a été tout autre. Sans Ibrahimovic, Di Maria, Lucas et Thiago Silva dans le onze de départ, les Parisiens n’ont pas mis longtemps à prendre le dessus sur une équipe lyonnaise sans Lacazette, Grenier et Lopes sur le banc.

Un premier but qui aurait dû être refusé

Après un bon premier quart d’heure de la part des Lyonnais, au cours duquel les hommes de Bruno Genesio posent le pied sur le ballon et multiplient les pressings sur le porteur de balle, l’OL est injustement puni sur la première action parisienne. C’est à la suite d’un cafouillage dans la surface lyonnaise qu’Adrien Rabiot, en position de hors jeu, marque de près (17e, 1-0). Un but qui aurait dû également être refusé car le ballon était sorti très nettement après une première parade de Gorgelin…

 

Ce but aurait pu couper les jambes lyonnaises, mais ce n’est pas le cas. L’OL est concentré, entreprenant, agressif, et c’est justement, sur un corner frappé par Mvuemba, que Darder remise pour Tolisso, qui inscrit son 3e but de la saison sur une volée splendide du droit qui ne laisse aucune chance à Sirigu. Les cartes sont redistribuées.

La supériorité du banc parisien fait la différence

Le début de deuxième mi-temps est une copie conforme de la première. Les Lyonnais jouent simple et posent des problèmes aux hommes de Laurent Blanc. Cependant, les entrées successives de Di Maria (65e) et Lucas (66e) changent la donne. Le PSG se montre beaucoup plus pressant sur les cages de Gorgelin et c’est sur un corner en sa faveur que l’OL encaisse un but de Lucas bien servi par… Angel Di Maria (73e) qui effectue une contre attaque fulgurante.

La défaite est logique, mais les intentions de jeu et le comportement des Gones auront été quasiment exemplaire. De bonne augure avant le déplacement dimanche face à Saint-Etienne en championnat.

L'actualité de l'OL, c'est sur notre site www.olympique-et-lyonnais.com

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut