OL - Nancy : Bastos évite la défaite (vidéo)

Largement favori de cette 17e journée de championnat, Lyon a seulement obtenu un nul (1-1), ce mercredi soir dans son antre de Gerland, face à la lanterne rouge, Nancy.

À quelques jours du mercato d'hiver, Michel Bastos ne se contente pas de faire des appels du pied au président Aulas pour rester à Lyon, il met aussi les ballons au fond. L'auteur du but qui a délivré l'OL du derby face à Saint-Etienne, a sauvé, mercredi soir, ses coéquipiers d'une pénible défaite contre le bon dernier du classement, Nancy. Titularisé sur l'aile gauche, le Brésilien a fini par trouver les cages de Grégorini à la 83e minute. Dix minutes après que Rémy Vercoutre ait encaissé un premier but de Jordan Loties. Contre toute logique…

Car sur le papier, la victoire lyonnaise était écrite d'avance. Pour deux raisons au moins. La première : l'OL a toujours remporté ses duels contre Nancy à Gerland depuis douze ans. La deuxième : Lyon était meilleure sur tous les tableaux : en attaque (Lyon est 2e, Nancy 20e), en défense (Lyon est 4e, Nancy 16e), en moyenne de tirs cadrés (5 par match contre 4)… Dans ce choc des extrêmes comptant pour la 17e journée du championnat, on s'attendait donc un match de statistiques. La pelouse a prouvé le contraire.

Lyon était privé de ses "trois G"

Victime peut-être d'un excès de confiance dû à leur quatre victoires consécutives du mois de décembre, l'OL était surtout privé de son milieu favori et de ses "trois G" : Gourcuff (blessé depuis le match contre St-Étienne à la cuisse), Grenier (victime lui aussi d'une déchirure lors du même match) et Gonalons (suspendu pour un match). Sur la liste de l'infirmerie pour les prochains matchs, Rémi Garde devra sans doute ajouter Anthony Réveillère, sorti sur blessure à la 30e minute et Alexandre Lacazette…

Le retour de Licha

Bonne nouvelle parmi les mauvaises : le retour de Lisandro. Absent depuis le 18 novembre, l'Argentin est entré en deuxième mi-temps pour jouer son 100e match de Ligue 1 devant 31 952 spectateurs soulagés de revoir leur "Licha" adoré. Quarante-cinq minutes qui lui auront permis de se remettre en jambes avant d'affronter, ce dimanche, le PSG d'Ibrahimovic…

Particulièrement énervé contre l'arbitrage (lire ici), Rémi Garde a prévenu à la fin de la rencontre : "On nous a empêché de gagner. On méritait d'avoir un penalty. J'espère que dès le prochain match, on nous les sifflera". Suivez son regard.

Lire aussi  : OL : Rémi Garde fustige Monsieur l’arbitre !

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut