OL - Grenoble : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (6,5) : Une très grosse assurance. Solide et très concentré, il n’a jamais été pris en défaut par les attaquants grenoblois.

Anthony Réveillère (6) : Match sans histoire pour l’ancien joueur du FC Valence. Il n’a presque rien eu à faire défensivement. Son apport offensif est précieux, il a même failli inscrire un but en fin de rencontre.

Cris (7) : Impeccable dans les duels, le "Policier" a colmaté les rares brèches et parfaitement dirigé l’arrière garde lyonnaise.

Mathieu Bodmer (6)  : Pour son grand retour en défense centrale, il a montré de la sérénité et de la concentration. Sera-t-il reconduit contre Bordeaux mardi ? Rien n’est moins sûr.

Aly Cissokho (5) : Moins de montées qu’à l’accoutumée et une couverture défensive pas toujours idéale. L’ancien joueur de Porto a manqué de punch.

Jérémy Toulalan (6) : Gros travail du milieu international à la récupération. Infatigable travailleur, il s’est même permis quelques montées. Acclamé par Gerland en fin de match pour l’ensemble de son œuvre.

Maxime Gonalons (5) : Une première mi-temps en demi-teinte, une seconde bien meilleure. Avec Toulalan et Makoun en récupérateurs, ils se sont un peu « marchés » dessus.

Jean-II Makoun (5) : Discret, l’international camerounais a effectué un retour tranquille à la compétition après une blessure. Il devrait être en concurrence avec Källström pour une place de titulaire en Ligue des Champions mardi prochain.

Ederson (4) : Positionné sur le flanc droit de l’attaque, il n’a une nouvelle fois pas réussi à se mettre en évidence. Il a touché beaucoup de ballons mais n’a que très rarement réussi à les bonifier.

Michel Bastos (6) : Il a joué plutôt juste et eu l’immense mérite de débloquer la situation en début de seconde période. Alors ce n’est pas du grand Bastos mais un joueur qui, même pas à 100 %, est capable de faire la différence à tout moment.

Bafé Gomis (4) : Hormis une belle chevauchée solitaire en milieu de deuxième mi-temps, il a été très discret. Lent dans ses déplacements, il n’a que trop peu apporté à la pointe de l’attaque lyonnaise.

à lire également
Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, à Toulouse, le 2 novembre 2019 © Rémy Gabalda / AFP
Jean-Michel Aulas va céder un terrain de 3,5 hectares au cœur d’OL City à Thierry Ascione et Jo-Wilfried Tsonga pour l’installation en 2022 d’une académie de tennis.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut