Aulas
© Eliot Lucas

OL : Grand Stade, économie et blessures, Aulas fait le point

Ce mercredi, Jean-Michel Aulas a analysé les résultats financiers de l’exercice 2014-2015 lors d’une conférence téléphonique. Le président de l’Olympique lyonnais a ensuite évoqué le Grand Stade et les blessures qui frappent l’OL depuis le début de la saison.

Quel est le bilan des résultats de l’OL Groupe (lire ici) ?

Jean-Michel Aulas : Le traitement comptable des données est arrêté au 30 juin 2015, alors que des éléments complémentaires ont été mis en œuvre en juillet et en août. Nous pouvons donc dire que le résultat comptable est moins mauvais que la saison dernière (une perte de 21,4 millions d'euros contre 26,4 millions) mais qu’il y a une évolution intéressante sur les charges, les transferts, le Grand Stade. 36 millions d’euros sont par exemple différés. L’exercice apparaît plus flatteur que les chiffres transmis. L’avancée du stade devrait permettre, après une dernière réflexion le 6 janvier avec Vinci [le constructeur du stade, NdlR], d’envisager une inauguration et un premier match pour le 9 janvier 2016.

Justement, où en êtes-vous du “naming” pour le stade des Lumières ?

On a des demandes, on discute avec plusieurs groupes. La difficulté c’est que l’UEFA impose un clean stadium pendant l’organisation de l’Euro 2016. Ce qui veut dire qu’on n’aura pas de naming pendant cette période. On a donc un naming à vendre du 1er janvier au 30 mai 2016. Mais on sent qu’il y a une prise en compte de notre produit ; un produit unique en France, en Europe et peut-être dans le monde.

Aldo Kalulu s’est blessé pour deux mois, allez-vous prendre un joker médical en attaque ?

A priori, dans la hiérarchie, Aldo arrivait en quatrième position des attaquants. Son absence est estimée à un mois ou deux mois car les prévisions des médecins sont extensives. On n’envisage pas de le remplacer car on a déjà un effectif consistant. Clément Grenier va revenir, ce qui pourra permettre à Mathieu Valbuena de jouer en soutien d’Alexandre Lacazette ou de Claudio Beauvue. Il y a également un certain nombre de joueurs de CFA qui sont intéressants.

Êtes-vous inquiet de toutes ces blessures ?

Oui, cela nous inquiète. Mais elles sont toutes différentes (musculaires, coups, ruptures…). Ce que l’on regarde, c’est le taux de blessure dans les clubs concernés par la Ligue des champions. Et on constate qu’il y a statistiquement une augmentation significative des blessures dans ces clubs. Pour l’instant, nous n’avons rien détecté dans la préparation qui soit susceptible de nous alerter. À Barcelone, il y a actuellement 4 blessés importants…

Retrouvez toute l'actualité de l'OL sur notre site Internet Olympique-et-lyonnais.com
1 commentaire
  1. franjo - mer 14 Oct 15 à 23 h 00

    'Mais on sent qu’il y a une prise en compte de notre produit ; un produit unique en France, en Europe et peut-être dans le monde'c'est un conte de fées ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut