OL : engranger des points face aux "petits"

L’an dernier, l’OL a engrangé seulement 22 points sur 36 possibles contre les six derniers de Ligue 1. La venue de Troyes, tout juste promu, samedi à Gerland est l’occasion pour les Gones de mettre fin à cette mauvaise habitude.

Pour leur premier match de la saison à domicile, les Lyonnais devront se méfier des Troyens entraînés par Jean-Marc Furlan. Pour rappel, l’année dernière l’OL avait été tenu en échec par un autre promu, Ajaccio (1-1), après avoir gagné contre Nice (3-1) lors de la première journée. Rémi Garde se montre donc prudent. "Cela me rappelle Ajaccio. On avait vécu un match compliqué, une rencontre où l’adversaire n’avait rien à perdre. Ce sera encore le cas samedi".

"À nous de montrer qu’on est supérieur"

Lors de la saison 2011-2012, le club rhodanien avait notamment laissé filer des points à domicile contre Caen (1-2) ou Nice (3-4) mais surtout à l’extérieur (Nancy, Valenciennes, Sochaux etc). Cette année, il faudra rectifier le tir pour pouvoir viser le podium. "Nous devons retenir les erreurs du passé" avoue Jimmy Briand. Lors des quatre prochaines journées, l’OL sera surtout confronté à des adversaires présumés inférieurs (Troyes, Evian, Valenciennes et Ajaccio). Un avantage ? "Oui, peut-être," concède l’international français. Avant de poursuivre. "Ce sera à nous de montrer qu’on est supérieur sur le terrain".

S’il ne faudra donc pas perdre de points face à une "petite équipe", Rémi Garde voudra surtout voir la sienne développer du jeu. "Samedi, on va devoir faire mieux dans le contenu que lors du match face à Rennes," insiste-t-il. Après la rencontre, le technicien rhônalpin avait dénoncé le laxisme de certains joueurs après l’expulsion du Rennais Kembo. Contre Troyes, ses hommes ne pourront pas se relâcher. "C’est une équipe joueuse, qui ressemble un peu à Lorient. Il faudra que l’on soit très vigilant," redoute-il. L’ancien directeur du centre de formation de l’OL croisera la route d’anciens pensionnaires de Tola Vologe avec entre autres, Gregory Bettiol et Julien Faussurier dans les rangs de l’ESTAC.

Bisevac titulaire ?

Pour cette rencontre, le coach olympien pourra compter sur Milan Bisevac qui devrait faire ses grands débuts avec l’OL. Mais pas sur Dejan Lovren, qui, comme nous vous l’avions annoncé mardi, sera trop juste physiquement (lire ici). Le Croate jouera dimanche avec l’équipe réserve. Lisandro Lopez, remplaçant à Rennes, devrait quant à lui effectuer son retour à la pointe de l’attaque lyonnaise en lieu et place de Bafétimbi Gomis. En défense, Mahamadou Dabo devrait remplacer Anthony Réveillère sur le flanc droit. "Je ne sais pas comment je vais retrouver Anthony après sa visite médicale non concluante passée à Paris" a expliqué Garde. L’équipe du président Aulas devrait évoluer comme à Rennes en "4-2-3-1" avec Gourcuff en soutien de Lisandro.

La composition probable : Lloris – Dabo, Bisevac, Cris ou B. Koné, Cissokho – Gonalons, Fofana, Gourcuff – Lacazette, Briand, Lisandro (cap).

à lire également
Ynfluences Square – Lyon, Confluence © Tim Douet
Si la Confluence attire tous les regards, Gerland, Vaise ou encore le Carré de Soie sont le théâtre d’importants programmes immobiliers. Prisés des nouveaux arrivants, ces quartiers autrefois peu attirants sont-ils devenus de bons placements ? Pierre-Yves Desgoutte, directeur commercial chez BPD Marignan, explique pourquoi il en est convaincu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut