OL-Benfica : les Lyonnais séduisants pour leur dernier match amical

L’Olympique lyonnais s’est offert une troisième victoire de rang ce dimanche soir au Parc OL, contre le Benfica Lisbonne (3-2). De bon augure avant le Trophée des champions le 6 août prochain.

Après une victoire 2-1 contre le Zenith Saint-Petersbourg et un succès 0-1 au Sporting Lisbonne, l'OL affrontait ce dimanche soir l'autre club lisboète, le Benfica. Un match rassurant pour l'équipe de Jean-Michel Aulas qui s'est imposé 3-2 face au champion du Portugal.

Un trio offensif prometteur

Vraie satisfaction de la soirée, l'entente entre Alexandre Lacazette en pointe, Nabil Fekir à droite et Maxwel Cornet à gauche. Un trident offensif qui a été étincelant en première période, inscrivant un but chacun. C'est Fekir qui a dégainé le premier d'une frappe de l’intérieur du pied pleine de malice dans le petit filet de Julio Cesar (1-0, 18e). Pas encore à 100 % physiquement, Fekir a été à l'aise techniquement et semble retrouver peu à peu son meilleur niveau et s'est bien adapté au 4-2-3-1 de Bruno Genesio.

De son côté, Alexandre Lacazette a été le leader offensif. Buteur sur penalty (3-1, 28e), disponible, mobile et très intéressant dans le jeu, il a même parfois fait parfois preuve d'un excès d'engagement notamment sur un tacle très dangereux sur Almeida qui a provoqué une altercation entre les deux jours. L’attaquant de l’OL semble pleinement concerné malgré certaines rumeurs de départs démenties par Jean-Michel Aulas rapport l’Équipe : "Je vous garantis que non. Il a rarement été dans une telle forme en début de saison. Il s’est préparé, il a le mental. Il voit que Corentin Tolisso est resté entre autres pour lui et pour lui montrer qu’il faut rester. Par contre, essayer de trouver une solution pour qu’il se rende compte qu’il est un élément parmi les plus importants, si ce n’est le plus important, on sait faire. En tout cas, pour moi, le sujet est clos."

Enfin, Maxwel Cornet confirme sa bonne deuxième partie de saison 2015/2016. Très en jambe, provocateur et efficace à la finition sur son but à la 26e minute (2-1), le joueur arrivé de Metz en 2015 s'affirme comme un titulaire en puissance dans le onze Lyonnais.

Quelques erreurs défensives

Les Lyonnais ont tout de même encaissé deux buts durant ce match. Un sur coup franc par l'ancien arrière latéral du FC Barcelone Alex Grimaldo (1-1, 22e) et un autre en seconde période sur une tête d'Almeida (3-2, 52e). Un second acte moins séduisant de la part des deux équipe la faute aussi à de nombreux changements dans les onze de départ.

Satisfaction pour Bruno Genesio

"L'objectif est atteint, car il est important de gagner même des matches de préparation. Nous affrontions un quart de finaliste de Ligue des champions la saison dernière. Nous avons livré deux périodes assez différentes avec une première assez satisfaisante et une seconde dans laquelle nous devons faire mieux que ce soit dans le jeu et surtout défensivement, car nous avons commis trop d’erreurs", a déclaré l'entraîneur de l'OL à la fin du match.

Il s'est dit satisfait de l'apport de son trio offensif et de la stabilité de son effectif par rapport à la saison dernière : "L'avantage d'avoir conservé notre ossature, nous gardons des automatismes et des habitudes de jeu dans le domaine offensif notamment, et au milieu. Nous avons retrouvé de l'allant et des mouvements intéressants notamment avant la mi-temps".

Une bonne préparation avant le Trophée des champions

Après la victoire 4-0 du PSG contre Leicester, le Trophée des champions sera épique entre le champion de France et l'OL. Un premier match officiel de la saison qui s'annonce déjà comme un sommet avant la reprise de la Ligue 1 le 14 août prochain.

"On a envie de nous qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, qu’on veut essayer de gagner le Trophée des Champions et qu’on n’a pas trop envie de laisser plus d’espace au PSG. Sinon, il n’y aura plus trop d’intérêt dans le Championnat de France", a annoncé Jean-Michel Aulas à l'Équipe.

Deux hymnes pour Anthony Lopes

Né à Givors, le gardien de l'OL Anthony Lopes a pourtant choisi la nationalité de ses parents en équipe nationale. Grand bien lui fasse puisqu'il a été champion d'Europe avec le Portugal le 10 juillet dernier. Hier soir les hymnes de ses deux nations ont été diffusés dans le stade en l'hommage aux deux équipes avant le match. Deux hymnes entonnés successivement par le gardien de l'OL.

à lire également
Grand stade Parc OL
Est-ce le début du "clowngate", l'affaire du clown ? Après la publication d'un montage photo de son entraîneur grimé en clown, dans un communiqué, l'Olympique lyonnais menace de poursuivre ceux qui porteraient atteinte à l'image du club. Problème, ce message vient de donner une ampleur et une caisse de résonance plus large aux éléments que le club voulait voir disparaître.
Faire défiler vers le haut