OL - ASSE : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (6) : Il ne peut rien sur le but stéphanois. Solide et rassurant le reste du temps.

Anthony Réveillère (6) : Rarement pris en défaut, il a bien annihilé certaines offensives stéphanoises grâce à un très bon placement. Peu en réussite offensivement.

Cris (6,5) : Bon match de l’ancien joueur de Cruzeiro. Comme lors des dernières rencontres, il est apparu d’une rassurante solidité. Beaucoup d’interventions réussies.

Dejan Lovren (4) : En manque de rythme, il a souffert tout au long du match, notamment sur le but stéphanois où il laisse Rivière libre de tout marquage. Des interventions ratées et des relances mal assurées. De bonnes anticipations néanmoins.

Aly Cissokho (6) : Une certaine solidité défensive accompagnée d’un réel apport offensif. De bons centres pas couronnés de succès.

Jérémy Toulalan (6) : Une première période en demi-teinte. Une seconde bien meilleure. Deux grosses occasions à son actif dont une tête sur la barre transversale en toute fin de match.

Kim Källström (6) : Un match correct et solide de l’ex-Rennais, sans éclats. Un joueur sur lequel l’entraîneur peut compter à tout moment.

Miralem Pjanic (6) : Il a essayé tant bien que mal à influer sur le jeu lyonnais alors que son équipe était monotone en première période. C’était loin d’être le moins bon rhodanien mais par choix tactique (passage en 4-4-2), il a été remplacé à la pause par Lisandro Lopez (7), auteur du but égalisateur d’une très belle tête et catalyseur du jeu olympien. Un joueur fabuleux.

Sidney Govou (5) : De bons enchaînements mais rarement très productifs, il s’est, comme à l’accoutumée, beaucoup livré. Remplacé en fin de match par Yannis Tafer, qui n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence.

Ederson (4) : Peu en vue, il a été battu dans de nombreux duels, incapable de mettre le coup de rein nécessaire pour prendre le dessus sur son adversaire. Remplacé par César Delgado. L’Argentin a mis le feu dans la défense stéphanoise.

Bafé Gomis (4) : Une bonne conservation de balle mais de la lenteur dans les déplacements. Beaucoup de mauvais choix dans la zone de vérité.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut