Lyon et le reste du monde

Avec une facilité déconcertante Lyon a balayé Lens 3 à 0.

Qui avait tout à gagner en prenant les trois points ce soir ? Après le match on pouvait légitimement se poser la question. Lens qui est en course pour une place en Ligue des Champions n'est pas parvenue à contenir la furia lyonnaise.

Dès les premières minutes, le ton été donné. La partie allait se passer dans le camp Lensois durant 90 minutes. A la 12e minute, Karim Benzema, après deux passements de jambes déclenche une frappe du gauche qui s'écrase sur le poteau de Charles Itandje. Juninho surpris de voir le ballon lui revenir dans les pieds, ne parvient pas à cadrer. Quatre minutes plus tard, l'ancien Lensois Alou Diarra prolonge de la tête un coup franc de Juninho. Détourné du bout des gants pas le portier Lensois, le ballon finit sa course sur la barre.

Les Lyonnais dominent outrageusement. Pressent très haut. Ainsi, Juninho décale sur la gauche Florent Malouda qui dépose une merveille de centre pour la reprise en ciseau de Sidney Govou. L'international ouvre par l'occasion son compteur but en Ligue 1. Intraitables dans la récupération, les Lyonnais étouffent une formation nordiste trop attentiste, pas assez agressive et maladroite dans la zone de décision. Coté champion de France, les offensives s'enchaînent et se ressemblent : Juninho à la baguette pour Malouda qui distille les centres.

A la 38e minute, Lyon assomme Lens. Benzema à l'entrée des 18 mètres efface Coulibaly et Kovacevic avant de servir Juninho. Silence. Le Brésilien envoie un bijou d'intérieur du pied en pleine lucarne. Itandje constate les dégâts. Cinq minutes plus tard, coup de grisou chez les sang et or. Alors que Tiago avait éliminé Kovacevic dans la surface de réparation, le défenseur tchèque accroche la cheville du Portugais. Penalty. Junihno laisse à Alou Diarra le soin de frapper. Le finaliste de la Coupe du monde ne tremble pas et enterre un peu plus ses ex coéquipiers. La mi-temps est sifflée (3-0). Lens n'a pas eu la moindre occasion.

Au retour des vestiares, les Lyonnais sont toujours aussi faciles. Les Lensois, eux, n'ont visiblement pas eu assez de la mi-temps pour se ressaisir. 54e minute : Karim Benzema, d'une frappe enveloppée, flirte avec le montant gauche d'Itandje. L'intensité de la rencontre est plus faible lors de ce deuxième acte qui voit la sortie d'Eric Carrière être ovationnée pas les supporters olympiens. Les Lensois qui font preuve de toujours aussi peu d'engagement paraissent désabusés. Dans une défense nordiste aux abois, Jérémy Toulalan qui avait remplacé le jeune international Karim Benzema, aurait pu corser l'addition s'il n'avait pas trop croisé sa frappe. Score final 3 à 0.

Pierre Morel

à lire également
Le LOU rugby souhaite attirer les jeunes dans son stade : le Matmut Stadium de Gerland. Depuis ce jeudi, et jusqu’à au 30 septembre, l’abonnement à Gerland est à 1 euro seulement pour les moins de 25 ans.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut