Lyon Basket Féminin : "cinq pistes" pour succéder à Buffard

Lundi 22 juillet, dans la foulée du maintien de son club au sein de l’élite du basket féminin, le président du Lyon BF, Nicolas Forel, a limogé le coach, Laurent Buffard. Une décision prise "à contrecœur", mais surtout un sacrifice sur l’autel des finances du club. Cinq candidats sont déjà sur les rangs pour le remplacer.

"Le choix de nous séparer de Laurent Buffard n’est nullement sportif, ni affectif, mais purement économique, assure Nicolas Forel. Avec lui, tout s’est toujours très bien passé, mais nous avons des priorités à tenir, malgré tout, et son salaire était devenu un poids trop lourd pour nos finances…" Et pour cause : le successeur de Pierre Bressant sur le banc la saison dernière présentait des garanties, et une expérience longue comme un tir à trois points (ancien coach du Cholet Basket en Pro A, de Valenciennes et de Nantes-Rezé en Ligue féminine...).

"Un rôle renforcé" pour un historique du club

Toutefois, plus une chance ne subsiste de le voir rester entraîneur au Lyon BF. Qui, alors, pour prendre la relève ? Si Le Progrès avançait lundi la possibilité d’un "ticket" formé en duo par Etienne Faye – le propre beau-frère de Nicolas Forel, ex-coach de Laveyron (Drôme) en Ligue 2 – et l’ex-assistant de Buffard, "historique" du club, Frédéric Berger – "rien n’est fait" selon le président lui-même.

Au club depuis 1999, le responsable du centre de formation et entraîneur-adjoint devrait certes occuper "un rôle renforcé par rapport à l'année dernière", mais "sans doute toujours en tant qu'adjoint de l'équipe professionnelle", concède-t-il.

Etienne Faye, "pas la priorité" parmi les cinq candidats

"Mais parler d’un ticket est plus que prématuré, c’est absolument faux ! Cinq entraîneurs sont en lice, dont Etienne Faye. Et aucun accord n’a été trouvé avec lui ni avec un autre, même s’il fait partie des pistes prestigieuses que l’on creuse. Nous ferons notre choix au cours de la semaine à venir, lâche Nicolas Forel. En outre, Etienne Faye n’est pas notre priorité parmi les candidats possibles… D’autres aussi ont un vécu et un CV susceptibles de nous intéresser mais tous le savent : ils devront consentir à des efforts financiers s'ils veulent nous rejoindre."

Et de plaisanter : "Je ne vous dévoilerai pas les coulisses des négociations, mais tout ce que je peux vous dire, c’est que les cinq sont Français. Au départ on avait pensé contacter Magic Johnson mais il n’était pas disponible…" Décision finale attendue d'ici au 15 août.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut