Lyon a perdu son marathon pour une histoire de subventions

Jean-Pierre Lacroix, le président de Lyon Athlétisme n'en démord pas. Malgré de nombreuses voix qui s'élèvent contre l'annulation du Marathon de Lyon, il assure que la décision prise par l'association détentrice des droits s'explique uniquement par la perte de 30.000 euros liée au départ du principal sponsor (Suez). Le co-organisateur de l'événement, Canal+ Events, dont les rapports avec Lyon Athlétisme sont plutôt tendus, a une toute autre explication. "Surpris par l'attitude de Lyon Athlétisme qui s'est comporté en partenaire loyal depuis 13 ans, les dirigeants de Canal+ Events croient savoir que la Mairie de Lyon aurait promis au club de lui transférer l'intégralité de la subvention normalement consacrée au Marathon dans l'hypothèse où celui-ci n'aurait pas lieu", indique la société dirigée par Gilles Moretton. Jean-Pierre Lacroix reconnaît que la mairie lui aurait promis cette fameuse subvention. "Oui, c'est une promesse de la mairie de Lyon qui fera l'objet d'un vote. Il n' y a aucune magouille, tout se fera dans une totale transparence", indique-t-il. Et de conclure : "Je comprends la déception des coureurs, je suis malheureux pour eux, mais je le répète, cette décision était nécessaire pour la survie du club". En attendant, c'est un monument du sport lyonnais qui disparaît.

Article paru dans l'édition de mai de Lyon Capitale

à lire également
Floria Gueï, athlète lyonnaise championne de France du 400 mètres, lancera le relais ce soir en finale du 4x400 mètres aux championnats d’Europe d’athlétisme à Berlin. Parmi ses co-équipières, Elea Mariama Diarra, licenciée au Décines Meyzieu Athlétisme. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut