Lourde défaite lyonnaise au Parc OL

Friable et sèchement battu (1-4) par des Lorientais qui luttent pour le maintien, l'Olympique lyonnais n'abordera pas son quart de finale de Ligue Europa dans les meilleures condition, jeudi soir face à Besiktas.

Répétition générale manquée pour les Lyonnais. L'OL avait l'occasion de préparer son quart de finale de Ligue Europa et de consolider sa 4e place en Ligue 1 ce samedi soir, avec la réception de Lorient au Parc OL. Et après une victoire à Metz en milieu de semaine, les hommes de Bruno Genesio avaient de quoi être confiants face au 19e du championnat. Les Gones restaient sur six victoires de rang et 28 buts marqués au Parc OL.

Le match de jeudi face à Besiktas semble déjà dans toutes les têtes au coup d'envoi, que Mathieu Valbuena et Alexandre Lacazette, préservés, regardent du banc. Memphis Depay, non qualifié pour la compétition européenne, et Nabil Fekir, en pointe, les remplacent. Après 20 premières minutes lyonnaises, qui voient notamment Depay buter sur Benjamin Lecomte, le portier breton, au quart d'heure de jeu, c'est Corentin Tolisso qui délivre le Parc OL en ouvrant bien son pied droit à l'entrée de la surface (28e). Le 8e but en Ligue 1 du joueur formé à l'OL, soit déjà son meilleur total sur une saison.

Lecomte y est pour Lorient

Lyon n'est pas loin de faire le break dans la foulée lorsque Jordan Ferri transmet à Maxwel Cornet dans les six mètres (31e). Mais ce dernier ne parvient qu'à sortir le ballon, l'enlevant à Memphis Depay, idéalement placé derrière lui. Le tournant du match ? Pas encore. Deux minutes plus tard, Memphis Depay trouve Tolisso après un bon travail dans la surface. Mais le show Lecomte a commencé.

La lumière pour Lorient viendra à la 42e. Sur un coup de patte magique, Majeed Waris enroule de l'extérieur de la surface dans la lucarne opposée. Puis Emmanuel Mammana se fait surprendre dès le retour des vestiaires par Benjamin Moukandjo côté droit. Le défenseur argentin parvient à revenir sur son adversaire dans la surface, mais Sylvain Marveaux a suivi et crucifie Anthony Lopes. En face Lecomte est toujours impeccable. Son réflexe sur la frappe à bout portant de Fekir (59e) est salutaire.

Les entrées de Lacazette et Valbuena mettent un peu de peps dans la ligne d'attaque lyonnaise. Comme sur cette ouverture de Fekir pour le buteur maison, qui transmet à Tolisso dont le tir est à nouveau repoussé par Lecomte. Lyon pousse, jusqu'à ce but logiquement refusé à Lacazette pour une position de hors-jeu.

"Emmenez-nous à Stockholm"

Le coup de grâce est donné à la 72e par les Merlus. Sur un contre un peu laborieux, Steven Moreira finit par centrer pour Moukandjo qui conclut de près. Le 19e au classement continue de mettre la pression, à l'image de Marveaux qui déclenche une frappe puissante repoussée par Lopes (79e). Le portier lyonnais qui offre dans la foulée le 4e but à Moukandjo sur une erreur de relance (80e).

Des errements défensifs pas franchement rassurants à cinq jour de la réception de Besiktas en quart de finale d'une Ligue Europa dans laquelle Lyon nourrit des ambitions. A l'image de ses supporters, qui ont déplié en fin de match une banderole "Sauvez la saison emmenez nous à Stockolm". La capitale suédoise où se joueura la finale de la C3 le 24 mai.

Mapou a d'ailleurs appelé à "aller cherche beaucoup plus en Europa League" après le match. Le président Aulas en a appelé à la fierté de son gropupe après cette "faillite totale des joueurs".

Lire aussi : OL-Besiktas, le préfet interdit les messages politiques dans le stade

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut