LOU : Saint-André hausse le ton

Après cinq matchs, le LOU n’a (déjà) plus le choix. Les matchs plaisants, convaincants, sans points à l’arrivée, le manager lyonnais, Raphaël Saint-André, n’en veut plus. Le petit promu veut grandir. Désormais, il faut engranger les points, et vite. Le maintien est à ce prix. Dès ce vendredi, face au deuxième du Top 14, Castres, à Gerland (20h) ?

Après un début de championnat au calendrier très compliqué (4 déplacements en 5 matchs), le LOU aborde un mois d’octobre décisif. Avec cinq points au compteur, la formation rhodanienne pointe au douzième rang, juste au-dessus de la zone rouge. Raphaël Saint-André, le coach lyonnais, bien que satisfait des prestations d’ensemble de ses protégés, refuse de se contenter de miettes : "On a su rivaliser avec des équipes mais cela n’a pas suffit. Maintenant, il va falloir passer à la vitesse supérieure. Il faut qu’on arrête de se considérer comme un promu et qu’on soit une équipe de Top 14 à part entière". Le message est clair. Les excuses n’existent plus.

"On va gagner contre Castres"

Fini donc l’étiquette de petit poucet, terminée la période d’apprentissage, le Lyon olympique universitaire se doit désormais de récolter le maximum de points en route. Surtout dans des rencontres réputées abordables. Surtout à domicile. "On se doit de gagner les matchs à domicile si on veut s’enlever cette étiquette de promu et se faire respecter dans ce Top 14. Pour l’instant, toutes les équipes qui nous jouent veulent se faire pardonner, prendre des points, se relancer. Il faut qu’elles nous craignent", martèle le technicien rhodanien, décidément en grande forme. Avant d’enchaîner, visiblement désireux de faire passer un message : "On a déjà perdu une fois à domicile (contre Toulouse 9-19, NDLR), c’est une fois de trop. On a besoin d’une victoire contre Castres, on en aura besoin d’une autre face au Stade Français (le 16 octobre). On va gagner contre Castres".

Cinq matchs décisifs

Pour satisfaire ses desseins, le LOU devra se montrer à la hauteur de ses précédentes sorties. Et même supérieur. Avec trois rencontres à domicile (face à Castres, au Stade Français, contre Montpellier) et deux déplacements à Biarritz "qui n’est pas très bien en ce moment" dixit Saint-André » et à Bordeaux "un concurrent direct pour le maintien", Lyon devrait en savoir beaucoup plus sur ses réelles aptitudes en Top 14. Autant les premières défaites pouvaient s’expliquer, autant celles-ci deviendraient préjudiciables. Irréprochables dans l’état d’esprit depuis le début de la saison, à la hauteur dans le jeu, les Lyonnais doivent désormais transformer l’essai. Sous peine de vite retrouver la Pro D2…

à lire également
Ynfluences Square – Lyon, Confluence © Tim Douet
Si la Confluence attire tous les regards, Gerland, Vaise ou encore le Carré de Soie sont le théâtre d’importants programmes immobiliers. Prisés des nouveaux arrivants, ces quartiers autrefois peu attirants sont-ils devenus de bons placements ? Pierre-Yves Desgoutte, directeur commercial chez BPD Marignan, explique pourquoi il en est convaincu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut