Lloris : "La réinsertion des prisonniers est un sujet qui prête à réflexion"

Hugo Lloris s'engage. Le gardien de l'OL est le parrain de l'association les "Prisons du cœur" créée par l'ancien homme d'affaires Pierre Botton. Dans Lyon Capitale daté du mois de février (actuellement en vente chez votre marchand de journaux), l'ancien Niçois explique les raisons de cet engagement.

"Vous avez raison, c’est une cause sensible. Il faut prendre du recul sur les choses sensibles et ne pas réagir à l’emporte-pièce. Je vois plus cela dans un esprit de solidarité. Je ne suis pas un juge, je ne suis pas chargé d’envoyer les détenus en prison. Pour ceux qui ont commis des petits délits, je pense qu’il est possible de se remettre dans le droit chemin pour se réintégrer dans notre société. Il ne faut pas tout confondre. Je suis le premier à punir les gros délits et tout ce qui est crimes sexuels. Mais les petites erreurs, ça peut arriver à n’importe qui. Je trouve que le projet de Pierre Botton est intéressant. Redonner une formation, une certaine rééducation et préparer la liberté afin de ne pas commettre de nouveaux délits, c’est plutôt une bonne action. C’est un sujet qui prête à réflexion. La fondation de l’OL permet justement aux joueurs de s’associer à différentes initiatives comme d’aller à la rencontre d’enfants malades, de jeunes en difficulté. C’est vraiment très intéressant et instructif."

Retrouvez l'intégralité de l'entretien d'Hugo Lloris dans Lyon Capitale daté du mois de février en vente actuellement chez votre marchand de journaux ou sur lekiosque.fr.

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut