Liverpool-OL : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (7,5) : Une nouvelle fois, le portier lyonnais aura changé le cours d’un match. Il ne peut rien sur le but mais un arrêt exceptionnel sur une tête de Fabio Aurelio sauve l’OL du K.O avant la pause. Rassurant dans toutes ses autres interventions. Un immense gardien, pour ceux qui en doutaient encore.

Anthony Réveillère (6) : De l’engagement, de l’apport offensif, de la solidité. Un match très sobre de l’arrière droit olympien.

Cris (non noté) : Après une entame convaincante, il fut touché à la tête suite à un choc avec Kuyt. Il n’avait pas tous ses esprits sur le but de Liverpool en ratant son dégagement. Remplacé par Gonalons à la 42ème minute.

Maxime Gonalons (8) : Incroyable destin pour ce jeune joueur formé au club. Entrant à Anfield en défense centrale alors qu’il est milieu de terrain en cours de match, il fournit une prestation de très haut niveau. Impérial dans les duels, volontaire, précis dans ses passes. Il fut récompensé en signant l’égalisation lyonnaise en seconde période. Quelle soirée !

Jérémy Toulalan (7,5) : Une nouvelle fois positionné en défense centrale, l’international français fut fidèle à lui-même. Généreux dans l’effort, impérial dans les duels, il a parfaitement tenu son rôle. Lui qui n’aime pourtant pas jouer à ce poste va encore certainement « dépanner » pas mal de temps.

Aly Cissokho (7) : Très attendu après le montant assez élevé de son transfert, le débat aujourd’hui n’existe même plus. L’arrière gauche enchaîne les grosses performances, notamment en Coupe d’Europe. Solide défensivement, son apport offensif est essentiel dans l’animation lyonnaise avec notamment une qualité de centre toujours aussi intéressante.

Jean II Makoun (5,5) : Critiqué ces derniers temps suite à des performances en demi-teinte, il a fait son match mardi soir. Dans un rôle délicat seul devant la défense, il s’en est sorti convenablement.

Kim Källström (6) : Moins en verve que lors des derniers matchs, le Suédois a néanmoins été fidèle à son image : un infatigable combattant, une générosité hors paire.

Miralem Pjanic (6,5)  : Le Bosniaque a parfois eu du mal à trouver sa place dans l’entrejeu lyonnais mais il ne s’est jamais découragé. Sa justesse technique est toujours aussi agréable à voir. Son implication dans le second but des Gones n’est pas le fait du hasard, toutes les belles actions lyonnaises passent par lui. Une statistique à son sujet : depuis le début de saison, à chaque fois que Pjanic a débuté le match, l’OL a gagné la rencontre… Une coïncidence certainement pas anodine.

Ederson (6) : Peu en verve ces derniers temps, longtemps blessé, le Brésilien a fait son match. Sans être étincelant ni décisif, il a montré de bonnes choses. Remplacé par Bafé Gomis à la 61ème minute, peu inspiré.

Sidney Govou (7) : Très en jambes, le capitaine de l’OL a réalisé un match plein. Prenant très souvent le dessus sur son concurrent direct, il fut récompensé par son centre décisif sur le second but lyonnais. Une action qui couronne sa partie. Indispensable.

Lisandro Lopez (6) : Moins en réussite que lors du mois d’août, il s’est beaucoup démené sur le front de l’attaque lyonnaise. Ses efforts de replacement et de pressing sont des modèles du genre. Rappelons qu’il revient de blessure. Remplacé par Cesar Delgado à la 86ème minute, qui inscrit le but de la victoire sur l’un de ses premiers ballons. Coaching payant !

Anthony Faure

Lire aussi : L'OL est géant !

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut