Les Lions en haut de l'affiche

Vainqueurs au mérite du leader Cholet (6-4), les Lions ravissent la première place du classement de la Division 2 à leurs adversaires du soir. Outre le succès, la manière laisse présager une heureuse fin de saison pour le club de hockey lyonnais.

"On travaille pour. C’est l’objectif qu’on s’est fixé avec les joueurs. On en a les moyens", nous confiait la semaine dernière Pascal Margerit, l’entraîneur du LHC, à propos d’une éventuelle montée en Division 1. La rencontre de samedi soir, contre un gros morceau, Cholet, a confirmé les dires de l’ex-coach de Nice. Les Lyonnais peuvent légitimement espérer accéder au niveau supérieur. Ils se trouvent incontestablement sur la bonne voie.

Et pourtant, tout ne fut pas si simple à Charlemagne samedi soir. Rapidement menés au score (8ème), les Rhodaniens se voyaient, sévèrement, sanctionner à de nombreuses reprises par les arbitres de la rencontre. Les débats se révélaient électriques tout au long du premier acte. Malgré de nombreux arrêts de Daniel Svedin, les Choletais doublaient la mise juste avant la fin du premier tiers-temps (18ème). Dur à encaisser pour les Gones. Pascal Margerit, furieux contre l’arbitrage, traverse même la patinoire pour interpeller les hommes en noir. Ces derniers regagnent les vestiaires sous la bronca de la foule.

En route pour la montée

Les esprits calmés, les Lions se ruent à l’abordage. Logiquement, Alexander Olsson réduit le score (24ème). Mais dans la foulée, coup de froid sur Charlemagne. Sur un contre rondement mené, Cholet reprend deux buts d’avance (25ème). Il en faut plus pour décourager le LHC. Lyon domine les débats et revient une nouvelle fois à la marque par Baptiste Frioux (33ème). Le gardien adverse, euphorique samedi soir, empêche les Lions d’égaliser avant la fin du deuxième tiers-temps.

On s’attend alors à une fin de match à suspense. C’était sans compter sur le coup de crosse salvateur des Lions dans le dernier tiers-temps. Supérieurs physiquement aux joueurs de Maine et Loire, multipliant les bonnes phases techniques, les Rhodaniens survolent les débats. Mathieu Reverdin, par deux fois, Robert Olsson et le capitaine Damien Croux donnent un avantage conséquent aux Gones (44ème, 48ème, 46ème et 57ème). Un sursaut d’orgueil choletais en fin de rencontre viendra ponctuer la soirée (58ème). Un but important pour les visiteurs qui avaient battu Lyon 6-3 à l’aller. Mais qu’importe. Après 9 journées, Lyon est un solide leader avec pourtant un match de moins que ses adversaires. Et c’est bien là l’essentiel.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut