Les dirigeants montrés du doigt

Ça ne donne pas une belle image du football". A l'issue du derby entre l'ASSE et l'OL, l'arbitre Thierry Chapron est allé à l'essentiel. La très belle prestation lyonnaise en terre stéphanoise (3-1), ponctuée par des buts de Källström, Tiago et Fred tous plus beaux les uns que les autres, a malheureusement été ternie, si ce n'est occultée, par le "match" que certains supporters de l'ASSE et de l'OL se sont livré dans les tribunes. A la 51e minute de jeu, l'homme en noir s'est en effet retrouvé dans l'obligation d'interrompre cette rencontre au sommet, pacifique sur la pelouse. Les gaz lacrymogènes, envoyés dans les tribunes par les forces de l'ordre pour anéantir les supporters des deux camps qui se balançaient des fumigènes, avaient eu raison des joueurs. Le pic de l'animosité entretenue entre Lyonnais et Stéphanois depuis plusieurs mois était alors atteint. Mi-janvier, déjà, nous écrivions que les frères ennemis étaient de retour. Jean-Michel Aulas et Bernard Caïazzo ne cessaient de se chicoter, de se provoquer dès qu'ils en avaient l'occasion. Deux, trois petites phrases et une procédure juridique au sujet de la présence de François Clerc sur une feuille de match. Et puis le cas Piquionne est venu se greffer là-dessus. Et puis, et puis vint l'avant derby. Une fois encore, les présidents des deux clubs n'ont pas cessé de s'invectiver sur la date du match. Après coup, lucide, Florent Malouda a déclaré : " Je n'ai pas compris les origines de ces incidents. Tout se passait bien. C'est dangereux. Il aurait pu y avoir des mouvements de panique dans les tribunes (...) Avant le match, il aurait fallu peut-être plus d'apaisement de la part des dirigeants des deux camps. Les deux parties sont coupables. Ils ont placé le match sous le signe de l'hostilité." Aux yeux de Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP), "chacun a ses responsabilités. Les supporters comme les dirigeants. J'espère qu'il y aura des sanctions réelles et adaptées aux responsabilités de chacun. Maintenant, ce sont quand même les fauteurs de troubles qu'il faut arrêter et interdire de stade". Côté supporters, un Lyonnais a été placé en comparution immédiate. Côté dirigeants, la commission de discipline de la Ligue, qui se réunira le 8 mars, devrait les convoquer la semaine suivante. Vraisemblablement pour les sanctionner...

L'OL c'est du lourd
Neuf joueurs de l'OL figurent dans le Top 50 des champions français les mieux rémunérés établi par L'Equipe mag. Outre leurs salaires, ce classement des revenus annuels des sportifs français prend également en compte leurs ressources publicitaires et l'exploitation de leur image. Loin devant le trio de tête composé de Zinédine Zidane (13 millions d'euros), Thierry Henry (12,4) et Tony Parker (9,8), Coupet est 10e avec 4,6 millions d'euros annuels. Suivent Wiltord 18e (4,1), Govou et Malouda 20e (3,6), Abidal 26e (2,8), Diarra et Réveillère 34e (2,3), Squillaci 39e (2,2) et Toulalan 46e (1,8).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut