Le ras-le-bol des supporters lyonnais

Ils dénoncent la politique de recrutement du club.

Le buzz a fonctionné. Mercredi, un supporter de l'OL poste un message sur le forum de l'OL et fait parvenir aux médias le communiqué suivant : 'Manifestation devant le siège de l'OL, ce jeudi à 18 h. Les supporters souhaitent exprimer leur mécontentement sur la politique et les orientations stratégiques du club'. L'information va faire le tour du web et sera largement reprise par les sites d'information sportive. Ce jeudi après-midi, il est 17h45, quelques supporters sont présents, à peine une vingtaine. Les journalistes sont bien plus nombreux. Vers 18h15, le rang des mécontents s'élargit puisque on dénombre une centaine de supporters (selon une source policière). L'un d'entre-eux décide d'agir et incite le reste des troupes à pénétrer à l'intérieur du siège de l'OL. Quelques minutes plus tard, Marino Faccioli, directeur administratif du club accepte de venir échanger avec les supporters en colère. 'C'est quoi les ambitions du club, recruter des joueurs de Lille voire de Ligue 2 ?', lâche excédé un jeune supporter.'Aulas, il est où, il est à la pêche ?', poursuit son collègue.Marino Faccioli encaisse et répond que quatre recrues au minimum allaient rejoindre Lyon d'ici la fin du mercato. Au bout d'une grosse demi-heure de discussion, les supporters repartent. Toujours très énervés par la politique de recrutement du club.

à lire également
L’incinérateur de déchets de Gerland © Tim Douet
Les deux incinérateurs de la Métropole de Lyon doivent être renouvelés en 2024 pour un coût compris entre 400 et 600 millions d’euros, aux frais du contribuable. Pourquoi cette échéance ? Comment fonctionne la grande machinerie de gestion des déchets de la Métropole ? Quels sont ses coûts écologiques ? Et financiers ? Des solutions alternatives à l’incinération existent-elles ? À l’heure de l’arrivée au pouvoir des verts, la question d’un projet alternatif de gestion des déchets est plus que jamais d’actualité.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut