Le FC Vaulx quitte la coupe la tête haute

Vidéo - Les joueurs amateurs de Vaulx-en-Velin ont été éliminés par Rennes (0-2), au stade des seizièmes de finale de la Coupe de France. Les Vaudais n'ont pas démérité et se souviendront toute leur vie de ce beau parcours.

David contre Goliath. L'expression était loin d'être usurpée, dimanche après-midi, dans l'antre de Balmont (stade de l'AS Duchère), théâtre de nombreux exploits en Coupe de France. Le FC Vaulx (Division d'Honneur), petit poucet de ces seizièmes de finale de la Vieille Dame affrontait Rennes, troisième de Ligue 1. Dans une ambiance bon enfant, où plus de 3000 spectateurs étaient venus soutenir le club rhodanien, l'équipe vaudaise a joué avec son cœur.

Sauvé par le poteau

Durant les quinze premières minutes de jeu, Rennes se montre prudent avant de prendre le jeu à son compte. Malgré tout, Vaulx résiste. L'action la plus chaude de ces quarante-cinq premières minutes est à mettre à l'actif des Bretons. Suite à un centre au second poteau de Brahimi, Tettey d'une tête plongeante est à deux doigts d'ouvrir la marque pour les professionnels. Heureusement, pour les coéquipiers de Nadir Merabti, le cuir heurte le poteau gauche de Rion (29e). Dominé physiquement par une équipe rennaise maladroite offensivement, le FC Vaulx est encore vivant au terme de cette première mi-temps et rentre aux vestiaires avec pleins d'espoirs.

Rennes met le turbo

Agacé par la prestation de ses joueurs, Frédéric Antonetti -dont les propos sur la sécurité des stades amateurs ont agacé plus d'un supporter rhodanien-, ne se prive pas pour pousser une grosse "gueulante" qui visiblement fera de son effet. A peine cinq minutes de jouées en seconde mi-temps, Rennes ouvre la marque par l'intermédiaire de Tettey (0-1, 50e). Sur ce coup là, Rion, le jeune portier vaudais, ne peut pas faire grand-chose.

Dans les travées de Balmont, le public composé en majorité de jeunes, est loin d'être abattu et ne cesse d'encourager les siens. De quoi redonner du moral aux troupes de Mustapha Hassaine. Sur un coup-franc aux 35 mètres, Guepie place une belle tête, repoussée par Nicolas Douchez (65e). Sur le pré de Balmont, les Vaudais n'abdiquent pas et se battent comme des lions. Sur un nouveau coup-franc pour Vaulx, Hakim Hassaine, dévie de la tête, Douchez s'impose grâce à une belle parade (71e). Rennes subit et procède en contre. Sur une erreur défensive de Zemmouri, Brahimi ne laisse aucune chance à Rion (0-2, 74e).

Rennes a fait le métier, le FC Vaulx nullement démérité. Rion, Merabti, Belgacem et consorts quittent la Coupe de France avec les honneurs et la fierté de toute une ville. Désormais, Vaulx-en-Velin va retrouver l'anonymat de son championnat honneur. Mais avec pleins de bons souvenirs dans la tête.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut