Laure Manaudou se rassure à Lyon

La nageuse olympique s'est illustrée sur le 400 m nage libre (4'05'61) ainsi que sur le 200 m nage libre en réalisant le troisième meilleur temps de sa carrière (1'57''34), devant la Clichoise Alena Popchanka (1'57''92). De quoi rassurer Laure Manaudou dont sa performance lui a rappelé ce qu'elle avait réalisé en finale des jeux olympiques à Athènes en 2004. "Je ne pensais pas faire ce temps-là. Je pensais plus faire 4'08. J'étais bien, il y avait une bonne ambiance, le public n'a pas cessé de m'encourager. Je l'avoue, lorsque j'ai découvert mon temps, j'étais surprise. J'ai tout de suite pensé à Athènes où j'avais fait aussi 4'05. Maintenant, je le fais en Vittel Cup, ce n'est plus le même niveau et ça m'a rassure un petit peu". Entouré de toute sa famille, la Villeurbannaise semblait totalement épanouie. Elle affirme ne pas regretter d'avoir choisi de quitter en janvier dernier son frère Nicolas pour aller s'entraîner à Mulhouse avec Lionel Horter. "C'était important pour moi de voir ce que je valais avec les entraînements que je fais à Mulhouse. Cela montre aux gens que j'ai fait le bon choix d'aller m'entraîner avec ce club, et avec Lionel." Nicolas Manaudou qui avait fait office d'entraîneur durant quatre mois à Ambérieu-en- Bugey reconnaît que le départ de sa soeur n'a pas été facile à vivre mais qu'il a désormais tourné la page. "C'est vrai que la relation frère-soeur avait disparu pour laisser place à une relation nageur-entraîneur mais depuis, on a un peu retrouvé la relation fraternelle. Désormais les rancoeurs appartiennent au passé, je reste confiant pour la suite." Prochain rendez-vous pour Laure Manaudou les 20 et 27 avril prochain aux Championnats de France, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Pékin.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut