L'OL touche le fond !

Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Lyonnais ont touché le fond dimanche soir à Villeneuve d’Ascq contre Lille (4-3). Un nouveau naufrage très très inquiétant.

Après trois matchs nuls consécutifs, l’OL se déplaçait dans le Nord, à Lille, avec l’obligation de ramener un résultat probant pour rester dans le sillage des champions de France girondins. La prestation lyonnaise du soir n’a même pas été dans la lignée des rencontres précédentes, elle fut catastrophique. Généralement, les observateurs et techniciens du football sont unanimes pour affirmer que lorsqu’une équipe possède un grand gardien et un grand buteur, elle s’en sort la plupart du temps. L’OL est l’exception qui confirme la règle.

Tout commença si bien…

Au coup d’envoi, la surprise venait de la non-titularisation de Cissokho, officiellement blessé, officieusement puni pour une déclaration maladroite dans la semaine. L’OL évoluait dans un 4-4-2 new look avec Govou et Källström sur les ailes en soutien de Lisandro et Gomis. Les Lyonnais prennent pourtant le match par le bon bout. Källström transmet un ballon dans la surface à Lisandro, l’Argentin contrôle bien le ballon et trompe Landreau d’un petit ballon piqué. Entame parfaite pour les Gones. Cependant, les Lillois ne semblent pas atteints par cette ouverture du score précoce, et se ruent à l’attaque.

Des vagues successives déferlent sur le but d’un Hugo Lloris, fébrile en début de rencontre. Pire, à la 22ème minute, l’OL obtient un penalty indiscutable sur une grossière main d’Obraniak. Lyon se voit dans la possibilité de mener 2-0, miraculeusement. Lisandro saisit l’offrande et prend Landreau à contre-pied. Un avantage de courte durée puisque deux minutes plus tard, l’ancien lyonnais Frau réduit la marque suite à un cafouillage dans la surface. Le LOSC est enfin récompensé de toutes ses offensives !

Lille 1 – Lisandro 3 !

L’OL a toutefois la chance d’avoir dans son effectif un joueur du talent de Lisandro. A la 35ème minute, l’international argentin reçoit le ballon sur le côté gauche, élimine Rami et mystifie Landreau d’une frappe puissante au ras du poteau, pour inscrire son huitième but en Ligue 1. Ce joueur est fantastique. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score extrêmement flatteur pour l’OL (1-3), dominés toute la première période.

Au retour des vestiaires, les locaux ne desserrent pas l’étreinte. Multipliant les appels en profondeur, les courses croisées et les séquences techniques parfaitement huilées, les Lillois sont justement récompensés à la 53ème minute par Gervinho. Les hôtes continuent de pousser, les Lyonnais sont complètement hors du coup et doivent leur salut provisoire à Hugo Lloris, qui une à une, repousse toutes les tentatives lilloises. Cabaye (69ème) puis Gervinho (90ème) scellent le sort du match. Lille l’emporte 4-3 sur un OL en dessous de tout.

Où va l’OL ?

Avec six points pris lors des sept dernières journées, le constat est alarmant. L’OL ne maîtrise plus aucun de ses matchs, la défense paraît débordée sur chaque offensive adverse. Claude Puel se retrouve plus que jamais au centre de toutes les interrogations, certains joueurs sont très loin de leur meilleur niveau. Lloris et Lisandro, aussi exceptionnels sont-ils ne pourront pas masquer éternellement les très faibles performances de leurs coéquipiers. Une statistique édifiante ressort d’ailleurs de ce match. Hugo Lloris aura été le joueur lyonnais ayant touché le plus de ballons lors des 90 minutes. Du jamais vu.

Une solution, vite docteur… A une semaine de la confrontation face à Bordeaux, la situation actuelle de l’OL, et surtout le niveau de jeu affiché par les Gones est plus qu’alarmant. Lyon joue le titre… de l’équipe prenant le plus de buts, en ayant le meilleur gardien de France. Effroyable. Dans un club où les problèmes sont souvent réglés en famille, il faudra déjà essayer d’atteindre Noël sans avoir pris trop froid…

Lire sur le même sujet : Les notes des joueurs / Jean-Michel Aulas n'est pas inquiet

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut