L'OL gâche ses adieux à Gerland

Apathiques en première période, malchanceux au retour des vestiaires, les Lyonnais ont subi une nouvelle défaite pour leur dernier match disputé dans leur enceinte de Gerland.

Rendez-vous raté, occasion(s) manquée(s). Il était écrit que ce week-end festif à Lyon serait gâché. Et les joueurs de l'OL se sont mis au diapason de l'annulation de la Fête des Lumières pour leur dernière à Gerland. Après une première période très pauvre, qui a mis en lumières les difficultés de l'arrière garde lyonnaise, l'OL a manqué de réussite face aux buts adverses pour faire douter une équipe d'Angers solide dauphin de Paris.

Des carences dans les airs

Que ce premier acte fut éprouvant pour la défense lyonnaise. A l'image d'un Bakary Koné que l'on est obligé de pointé du doigt tant son marquage sur Check N'Doye a été lâche. Des carences coupables puisque l'attaquant angevin a réussi à scorer dès la 17e minute de jeu sur coup de pied arrêté, prenant le meilleur sur le défenseur lyonnais. L'ascendant de l'international sénégalais dans ses duels aurait même lui permettre d'aggraver la marque en fin de première période (39e), sur une nouvelle tête.

Sursaut avorté

Si les coéquipiers de Mathieu Valbuena, titularisé en pointe aux côtés de Lacazette et à la place de Claudio Beauvue, reviennent avec de meilleures intentions après la pause, c'est alors le sort qui se met en travers de leur chemin. Une reprise de Malbranque ratée (49e), une barre de Valbuena (54e) et une frappe de Lacazette flirtant avec le poteau (62e) plus tard, l'attaquant lyonnais inscrit finalement un but, logiquement refusé pour hors-jeu (69e). L'intervention litigieuse de Cheikh N'Doye (encore lui !) dans sa surface (72e), non sifflée par l'arbitre, marque la fin de ce stérile sursaut lyonnais. N'Doye punira l'OL quelques instants plus tard (81e) en fermant la marque d'une nouvelle tête.

"La faute c'est nous les joueurs à 100 %"

Le fiasco de cette soirée d'adieux à Gerland, pour laquelle Anderson Juninho et d'autres anciens étaient en tribune avec les supporters, confirme la mauvaise passe dans laquelle se trouvent les Lyonnais, qui n'ont plus gagné depuis cinq rencontres. Les Gones pointent à la cinquième place du championnat avec 26 points et pourraient se voir dépasser par Saint-Étienne en cas de victoire des Verts ce soir, face à Rennes.

Après le match, Mathieu Valbuena a appelé à un réveil des joueurs. Inquiet de l'absence de réaction face à des prestations pourtant qualifiées de "catastrophiques", l'international français a tenu à assumer ses responsabilités. "La faute c'est nous les joueurs à 100 %, [...] le coach, pas le coach, la tactique, le contre ou pas le contre... Tout ça c'est de la foutaise, on est les seuls responsables et il ne faut pas se cacher derrière ça", a-t-il déclaré au micro de Canal+. De son côté Hubert Fournier, a priori conforté dans ses fonctions au moins jusqu'à la trêve, a également affirmé être pleinement responsable de ces tristes prestations.

Retrouvez toute l'actualité de l'Olympique lyonnais sur le site Olympique et Lyonnais.
1 commentaire
  1. FEFI - dim 6 Déc 15 à 18 h 29

    Tout cela sans donner le score?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut