648x415
@Astraée

JO : pas de mauvais sang entre Papadakis et sa couturière

Après l’incident pratique de lundi où le corset de la patineuse Gabriella Papadakis a cédé en début de performance, sa couturière, la Lyonnaise Sophie Thomas, disait avoir “beaucoup culpabilisé”. Interrogée par Lyon Capitale, elle affirme qu’il n’y aurait pas de rancœur du côté des performeurs français.

J’ai vécu mon pire cauchemar”. La patineuse Gabriella Papadakis a enduré un sacré trio de minutes lundi aux Jeux olympiques de Pyeongchang. À peine quelques secondes foulant la glace, le tour de cou de son corset cède – chose préjudiciable pour une médaille d’or – elle et son binôme, Guillaume Cizeron, ont dû se contenter d’une aigre seconde place derrière leurs collègues canadiens. Bérézina aussi de l’autre côté du monde où Sophie Thomas, la couturière de la malheureuse, est médusée par les circonstances. Pourquoi ce maudit corset a-t-il cédé ? Mystère et boule de gomme autant pour la patineuse que pour sa tailleuse… “Le duo [Gabriella et Guillaume] teste leurs costumes depuis septembre, partage Sophie Thomas. S’il y avait un dysfonctionnement, on l’aurait su bien avant les JO. C’est un accident, le risque zéro n’existe pas.”

“Gabriella a fait quelque chose d’exceptionnel”

Ça fait pourtant six bonnes années que Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se fient aux petites mains de Sophie Thomas. “Ils ont été un peu mon tremplin, confie-t-elle. C’est grâce à eux que j’habille des athlètes olympiques.” Mais voilà, si la politique de la maison est coutures et attaches, impossible pour la tailleuse de pointer du doigt ce qui a vraiment cloché ce lundi. “Elle [Gabriella] a fait quelque chose d’exceptionnel, malgré le fait qu’elle était très déstabilisée. Ça fait plusieurs compétitions que le duo bat leur record, leur avenir n’en est que plus intéressant, surtout à un mois des championnats du monde.” Sophie Thomas leur aurait envoyé un message d’excuse et d’encouragement auquel les patineurs auraient répondu hier. “Il n’y a pas de mauvais sang entre nous. Ils savent qu’il n’y a pas de fautifs dans l’histoire. Malheureusement, des 35 tenues que je leur ai confectionnées, il a fallu qu’il y ait un problème avec celle des JO.” La couturière espère maintenant que Gabriella et Guillaume vont trouver un peu de répit “après avoir fait le tour des tabloïds”. En outre, la tailleuse lyonnaise habille aussi la quasi-totalité de l’équipe de France plus quelques guest-star dont Kaori Sakamoto, la supernova japonaise, qui devrait performer ce soir…

à lire également
Lyon Capitale n°159 du 24/02/1998
IL Y A 20 ANS DANS LYON CAPITALE – Débutant avec Chamonix en 1924, les Jeux Olympiques d’hiver n’ont jamais trop boudé la région Rhône-Alpes. Jusqu’ici, trois éditions se sont déroulées en terres rhônalpines, l’occasion pour Lyon Capitale de revenir sur une bonne entente qui marche.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut