Imanol Harinordoquy
Imanol Harinordoquy.

Imanol Harinordoquy, la moustache contre le cancer

À l’occasion du Movember, Imanol Harinordoquy, le troisième ligne aile du Stade Toulousain, affiche fièrement une moustache qui fait la part belle à ce mouvement international de sensibilisation aux cancers masculins. Le Basque aux 82 sélections a accepté de répondre aux questions de Lyon Capitale.

Lyon Capitale : Imanol Harinordoquy, est-ce la première fois que vous participez au Movember ?

Imanol Harinordoquy : Non, cela fait désormais deux ans. L'année dernière, on avait fait fort avec le Biarritz Olympique, on avait récolté des fonds avec l'équipe. On s'était même appelé le "Molympique" (rires).

Qu'est-ce qui vous motive tout particulièrement dans le Movember ? Qu'est-ce qui vous a poussé à vous impliquer personnellement dans le mouvement ?

Je pense que c'est une noble cause... C'est utile d'informer et de sensibiliser les gens. On parle désormais beaucoup des cancers féminins, comme le cancer du sein, donc on doit aussi évoquer la maladie chez l'homme, qui fait des ravages. Il y a déjà eu une évolution dans ce sens, les gens s'ouvrent plus, parlent plus facilement de ce qui leur arrive. On entend déjà plus parler du cancer des testicules ou de la prostate, des précautions à prendre pour les détecter à temps... Mais ce n'est qu'un début, on doit faire encore mieux.

Quelle forme prend votre engagement pour le Movember ?

En plus de porter la moustache ? On a monté une équipe, les Contrebandiers, et on récolte des fonds pour le mouvement. Les Contrebandiers, c'est également le nom de mon restaurant à Biarritz, ça sonnait familièrement du coup.

Savez-vous si certains de vos coéquipiers participent au mouvement ?

Je sais que Maxime Médard [arrière évoluant également au Stade Toulousain, NdlR] avait participé l'année dernière, et qu'il est particulièrement sensible à cette cause... Cela ne lui pose aucun problème de porter la moustache !

Justement, cette moustache : plutôt mieux avec ou sans ?

Au départ, je crois que je me préfère sans ! (Rires.) Non, franchement, on finit par s'y attacher à cette moustache... À la fin, ça fait même bizarre de devoir la couper, on s'y habitue et elle finit par faire partie du visage !

Le Movember est un mouvement international qui existe depuis 2003, sous l'impulsion de l'association australienne The Movember Foundation. Les participants récoltent de nombreux dons afin de lutter contre les cancers masculins, notamment celui de la prostate. Pour participer, il faut se laisser pousser des bacchantes du plus bel effet durant le mois de novembre, et sensibiliser le plus grand nombre de personnes grâce à l'étonnement prodigué par le choix de la moustache. Les dons récoltés servent à financer des programmes de santé masculine.

.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut