Gérard Collomb : "C'est formidable pour la ville"

Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, estime que la montée du LOU en Top 14 est une sacré aubaine pour Lyon.

Lyon Capitale : Cette montée en Top 14 du LOU, c’est une grande réussite pour la ville de Lyon ?

Gérard Collomb : Il est important d’avoir une équipe comme le LOU en rugby qui rayonne. Ce sport gagne en popularité à travers toute la France. Des grandes villes aujourd’hui jouent un rôle fondamental. C’est bien pour Lyon, c’est bien pour l’image du rugby en France. Je pense que cette saison on va vivre de grandes émotions. Finalement, je n'ai qu’un problème : en tant que maire de Lyon et donc de premier supporter, je ne sais plus où je vais devoir donner de la tête (rires). Je vais passer mes journées dans les stades.

Est-ce qu’il y a de la place pour tout le monde à Lyon, avec la suprématie de l'OL notamment ?

Oui, je le crois. Le LOU, l'ASUL Volley, le Lyon Hockey Club et le Lyon Basket féminin vont évoluer en première division. On s’aperçoit qu’il y a un véritable rayonnement sportif. Et je pense que le sport est extrêmement important pour une ville. On se construit sur deux images : d’une part le sport et d’autre part la culture. Je crois qu’à Lyon on allie les deux, c’est formidable pour la ville.

Comment la ville va-t-elle soutenir le LOU financièrement ?

Nous avons voté une petite augmentation de subvention pour le LOU. Il faut qu’on soit derrière notre équipe de rugby. Monter en Top 14, c’est une chance, mais aussi un défi formidable. Il faut qu’on soit derrière eux : la ville, le Grand Lyon et tous les Lyonnais.

Êtes-vous surpris par l’engouement pour le rugby à Lyon ?

J’ai assisté au match face à Oyonnax. Bon, ce n’est pas celui, d’un point vue sportif, que je garderai le plus en mémoire [le LOU s’est incliné 18-19 devant 37 000 spectateurs au stade de Gerland]. Mais les Lyonnais avaient répondu présents. Et on verra dès cette saison que le potentiel public dans la métropole lyonnaise pour le rugby est très important.

Lire aussi  : La folie de l'ovalie / Eugène N'Zi, le gone du LOU

à lire également
Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut