Thierry Braillard
© Tim Douet

Euro 2016 : “Les stades sélectionnés sont particulièrement sécurisés”

Thierry Braillard, le secrétaire d’État chargé des sports et député de la 1re circonscription du Rhône, était l’invité de Sud Radio Sport ce mardi soir. Après les attentats de Paris, il a évoqué la sécurité dans le sport français à huit mois de l’Euro 2016.

Le maintien d’Angleterre-France était-il une bonne chose, selon vous ?

Thierry Braillard : Oui, parce que la vie continue. Il faut reprendre les activités et il fallait faire ce match. De plus, pour plein de raisons, ce match était symbolique et, dans la période dans laquelle nous vivons, il y a besoin de ce genre de symboles. C’est un acte fort et les joueurs ont bien compris qu'ils jouent pour les victimes, pour la France. Jouer pour la France, ils en ont l'habitude, mais cette fois leur pays est triste et meurtri. Jouer, c'est le plus bel hommage après les dramatiques événements que l'on vient de vivre.

Le président de la République a souligné dans son discours que la jeunesse, le sport, la fête étaient visés. Le stade de France était visé, comment réagir à 7 mois de l'Euro 2016 ?

T.B. : C'est vrai qu'en voulant taper sur le stade de France, il y a une volonté de taper sur le sport, symbole de paix et de fraternité. C'était le message de ces barbares. Mais il faut que l'on montre que nos valeurs sont bien plus fortes. Pour répondre plus précisément sur l'Euro, il faut dire que les stades sélectionnés sont particulièrement sécurisés. Un comité de pilotage sur la sécurité de l'Euro a été mis en place il y a quelques mois. Ces questions-là, on les travaille et on ne les découvre pas. La sécurité est un enjeu de l'Euro et on ne les découvre pas. Tous les moyens ont été mis pour que tous nos stades soient extrêmement sécurisés et que cette compétition se passe de la meilleure façon qu'il soit.

On parle aussi des fan zones, plus compliquées à contrôler ?

T.B. : La question sera abordée lors d'une prochaine réunion que l'on aura avec le club des villes, présidé par Alain Juppé, mais aussi Noël Le Graet. Ces fan zones sont là pour permettre aux millions de supporters d'être accueillis dans un lieu encadré et sécurisé. C'est une question qui sera discutée pour mieux les sécuriser.

Vous n'avez pas peur que la fête soit gâchée ?

T.B. : Non, mais elle le sera quoi qu'il arrive. L'ombre de nos compatriotes morts dans des conditions terrifiantes restera gravée à vie. Maintenant, l'Euro est une grande fête et la France doit montrer sa capacité à avoir des valeurs bien plus fortes que ces barbares.

Dans quinze jours, il y a un match Racing 92-Stade toulousain au stade de France. Comment l'envisagez-vous ?

T.B. : Mais la vie reprend. Il y aura des matchs et de la surveillance. La sécurité dans les stades, ce n’est pas nouveau. Comme le disait le responsable du stade de France, il y a des palpations pour rentrer. Certains stades étaient peut-être moins précautionneux ces derniers temps, mais tout le monde va redoubler de vigilance.

Lire aussi : Inauguration du Grand Stade : annuler “ce serait reculer” pour Aulas
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mer 18 Nov 15 à 12 h 06

    S'il vous plaît Messieurs les terroristes, ne touchez pas au Grisbi ! :o)

  2. Collombitude - dim 22 Nov 15 à 9 h 09

    Tout l'art du sophiste pour justifier, l'injustifiable, marre de ces politicards.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut