LOU Rugby

Derby LOU – CSBJ : "Aucune animosité entre les deux équipes"

A l'approche du premier derby sous l'ère professionnelle entre Lyon et Bourgoin (dimanche à 15h05 au Matmut Stadium), Lionel Nallet assure que le groupe ne ressent aucune pression supplémentaire. Le capitaine lyonnais reconnaît tout de même l'existence d'un petit engouement auprès des supporteurs.

En tant qu'ancien joueur du CSBJ ce match doit avoir une signification particulière pour vous ?

Lionel Nallet : Oui c'est un match particulier car j'ai passé de bons moments à Bourgoin. Maintenant les choses changent. Je ne connais plus grand monde là bas à part les entraîneurs et des membres du staff. Sinon c'est une très bonne chose que le CSBJ soit monté en Pro D2. Je suivais leurs résultats la saison dernière en Fédérale 1. Pour ma dernière année, c'est sympa de pouvoir affronter Bourgoin et Bourg-en-Bresse (Ndlr : deux de ces anciennes équipes).

Quelle est l'attente autour de ce derby, le premier sous l'ère professionnelle entre ces deux clubs ?

Cela crée un petit engouement dans la presse et pour les supporteurs. Le plus important c'est que se soit la fête du rugby, qu'il y ait du monde au stade. Après sur le terrain et en dehors, il n'y a pas d'animosité avec le CSBJ. Généralement on parle surtout de derby d'un point de vue historique. Il ne me semble pas qu'il y ait un gros passif entre ces deux équipes. Au regard de ce qu'est devenu le rugby, je ne pense pas qu'on retombera dans l'excès.

A quel type de match vous attendez-vous ?

C'est un match comme un autre. Les joueurs se préparent normalement. Bourgoin est une équipe qui ose, qui met du jeu. Ils n'auront aucune pression. On connaît leur mêlée, surtout après le match du week-end dernier contre Pau. On sait ce qui nous attend. Il faudra répondre présent dès le départ dans la combativité. Aujourd'hui, le résultat d'un match de rugby est déterminé à 70 % par le combat. Mais le LOU doit avant tout se méfier de lui-même et ne pas se sentir supérieur.

Dernièrement Sébastien Chabal a parlé de l'arrêt de sa carrière en fin de saison...

(Il coupe) Non. J'ai lu le papier, il évoque un possible arrêt. Il dit qu'il pense peut-être arrêté. Moi aussi je pense à cela. D'ailleurs, on se propose à tous les clubs de France (rires).

Un dernier mot sur l'autre gros derby du week-end entre Saint-Etienne et Lyon ?

Je n'étais pas au courant. Je n'ai pas vraiment eu le temps de lire la presse cette semaine. Mais là pour le coup c'est un vrai derby. Côté football on connaît l'historique entre les deux villes. Personnellement dimanche soir je ne serai pas devant ma télé... mais sans doute dans mon restaurant (rires).

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut