Cris : "Je ne veux pas revoir les images"

Le capitaine de l'OL revient sur cette blessure qui le tiendra éloigné des terrains pour six mois. Interview.

Lyoncapitale.fr : Cris, le verdict est tombé, vous en avez pour six mois...
Cris : Je suis triste et déçu car durant six mois, je ne vais pas pouvoir jouer au football. Mais bon, c'est la vie, je préfère garder le sourire. Dans ces moments difficiles, j'essaye de trouver du réconfort auprès de ma famille et de mes amis. Le verdict est de six mois, mais je vais tout faire pour revenir plus tôt.
Vous avez décidé de partir vous faire soigner au Brésil ?
En France, il y a de bons médecins mais j'ai besoin de me retrouver en famille, auprès des miens. J'ai demandé l'autorisation au président, au docteur et au staff de me rendre au Brésil où je vais me faire opérer ce vendredi.

Après les blessures de Fred et Grégory Coupet, c'est un nouveau gros coup dur pour l'OL ?
C'est un moment noir. C'est vrai que ça fait beaucoup. Désormais, il faut oublier et passer à autre chose. On doit penser au championnat et à la Ligue des Champions qui se profile à l'horizon. Il faut croire en notre groupe qui est de qualité.

Avez-vous revu l'action qui provoque votre blessure ?
Non et je ne veux pas revoir les images. Mon père m'a dit que c'était impressionnant.

L'OL va devoir recruter un nouveau défenseur...
C'est évident que l'équipe a besoin d'un nouveau joueur. Toto (Ndlr : Sébastien Squillaci) n'est pas encore tout à fait opérationnel, il faut essayer de trouver rapidement un défenseur qui pourra nous aider.

On évoque la piste Gabriel Heinze...
C'est un bon joueur. Je l'ai déjà vu jouer mais sur le côté gauche, après j'ai lu dans la presse qu'il pouvait jouer dans l'axe. Il a de l'expérience et joue dans un grand club. Si il vient, il pourrait nous aider.

Qui doit porter le brassard de capitaine en votre absence ?
Il faut le redonner à Juninho. C'est un leader , la star de l'équipe. Je sais qu'il va sûrement le refuser mais comme Gov (Govou) et Greg (Coupet) sont blessés, c'est à lui que revient ce brassard

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut