Coupe de France : l'OL ne veut pas se ridiculiser face à Quevilly

Face au Petit Poucet de Quevilly, pensionnaire du championnat national, l'OL n'a pas le droit à l'erreur ce samedi au Stade de France s'il veut conquérir la Coupe de France.

De notre envoyé spécial à Saint-Denis,

A Lyon, la finale de la Coupe de la Ligue perdue contre l'OM raisonne toujours comme une énigme. Le non-match de la bande à Rémi Garde n'a pas été digéré et restera comme l'un des points noirs de la saison lyonnaise. Ce samedi, pour cette 95ème édition de la Coupe de France, les Lyonnais ont l'occasion, d'une part de se racheter auprès de ses supporters, et d'autres part, et on pourrait dire surtout de mettre un terme à quatre ans de disette. Une éternité. Mis au pied du mur, l'OL devra sortir le grand jeu face à une valeureuse équipe de Quevilly qui bénéficie, comme il est de coutume, du soutien sans faille de la "France du foot". De quoi voir l'OL tourné en ridicule en cas de défaite ? "Non, je ne crois pas, dégaine Cris qui devrait débuter la rencontre au sein de la charnière centrale aux côtés de Koné. C'est un match important pour les deux clubs. On les a vu jouer. C'est une équipe impressionnante".

Des Lyonnais plus concernés

Des paroles et des actes. Cette saison, les joueurs lyonnais ont bien trop souvent entonné le même refrain : "on a cœur de gagner", "on est motivés", … Des propos pas toujours mis en pratique. La façon de se préparer également. Tout au long de la semaine, l'ambiance était sereine à Tola Vologe. Les joueurs appliqués et concernés. Cris qui disputera ce samedi sa première finale de Coupe de France acquiesce volontiers. "Tout le monde veut gagner cette coupe. C'est notre dernière finale. Si on veut remporter un trophée, il faudra la jouer à fond". Rémi Garde abonde dans le sens de son capitaine. "On a eu une semaine pour se préparer ce qui n'avait pas été le cas avant la finale de la Coupe de la Ligue. J'ai effectivement trouvé les joueurs très sereins et très déterminés par rapport à cette finale". Après les paroles, place donc aux actes.

-----

L'OL en 4-2-3-1 avec Gourcuff

Un mini-événement. Il n'avait pas débuté une rencontre depuis le 8 février dernier en huitième de finale de la Coupe de France contre Bordeaux (3-1 ap), Yoann Gourcuff devrait débuter samedi soir dans un système en 4-2-3-1.

La composition probable : Lloris - Réveillère, Cris, Lovren, Dabo (ou Cissokho) - Gonalons, Källström, Lacazette, Gourcuff, Lisandro - Gomis.

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
1 commentaire
  1. PERHAPS - 28 avril 2012

    certes ! mais entre ce qu'il veut et ce qu'il peut !!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut