Aux portes de la finale

Les Français, qui n’ont plus atteint la finale de la Coupe Davis depuis 2002, abordent la demie-finale qui se joue de vendredi à dimancheà Lyon, en tant que légers favoris, face à de toujours redoutables Argentins. Après avoir battus le double tenant du titre espagnol en quart de finale à Clermont Ferrand, les hommes de Forget espèrent, une nouvelle fois, bénéficier de l’avantage du terrain pour vaincre Nalbandian et ses coéquipiers.

Guy Forget, le capitaine de l’Equipe de France, n’a pas pu éluder, cette semaine, les multiples questions sur l’exploit de 1991. Il a toujours rétorqué que « bien sûr, c’était le plus beau souvenir de sa carrière. Mais aujourd’hui, c’est du passé  ». « Et cette victoire là ne nous fera pas gagner ce week-end  » a-t-il ajouté comme pour rappeler à ces joueurs l’importance du rendez- vous. Mais on le sait, les sportifs sont souvent superstitieux. Sans nul doute, Guy Forget espère secrètement que le côté magique de la surface de résine sur bois lyonnaise réussisse une nouvelle fois aux desseins tricolores.

Forget abat la carte Llodra

C’était l’interrogation de l’avant-match. Qui épaulera Gaël Monfils en simple ? Gilles Simon, Richard Gasquet et Michaël Llodra se disputaient le second strapontin. Le capitaine des Bleus a finalement opté pour le plus expérimenté, le capitaine de route de cette équipe. Mais pas pour ces raisons-là. « Michaël réalise la meilleure saison de sa carrière. Il a magnifiquement joué en simple lors du quart de finale contre l’Espagne. Il a toute ma confiance. J’estime que c’est le plus apte à battre Juan Monaco vendredi  » justifie Forget. L’intéressé, pilier du double, se voit attribuer une promotion qu’il prend avec fierté : « Avant, j’étais, pour beaucoup, seulement un joueur de double. C’est le regard des gens qui a changé. Personnellement, je n’ai pas modifié mes méthodes de travail. »

Llodra aura l’honneur d’ouvrir les hostilités face à Monaco, vendredi à 13h30. « Michaël a un style de jeu que déteste Monaco » souligne Forget. Quant on connait l’importance du premier point dans une rencontre de ce type, le choix Llodra est-il un pari risqué ? « C’est toujours un pari. Sur les cinq matchs, le capitaine fait cinq paris. La Coupe Davis réserve toujours des matchs particuliers » réplique le héros de 1991.

Quel Naldandian ?

Mais celui qui inquiète les joueurs et l’encadrement français, c’est David Nalbandian. Le fantasque tennisman argentin cultive le paradoxe. Capable du pire comme du meilleur, il est très difficile de savoir quel niveau de jeu il sera capable de proposer ce week-end à Lyon. A l’entrainement, l’ex-numéro 3 mondial s’est montré très impressionnant sur certaines phases, beaucoup moins sur d’autres. Notamment dans les déplacements. Son adversaire de vendredi, Gaël Monfils refuse tout rôle de favori, malgré un très bon US Open. « Je n’ai aucune certitude. Ce n’est pas le même stress en Coupe Davis. On ne joue pas que pour sa pomme. Le tee-shirt bleu avec France dans le dos, croyez moi, il est lourd à porter ».

Arnaud Clément n’en dit pas moins. L’Aixois, qui jouera en double avec Michaël Llodra est parfaitement conscient de l’importance de la rencontre : « Lors de l’annonce de la sélection, j’étais super excité à l’idée de disputer ce match. Aujourd’hui, l’excitation, elle est partie. J’ai pris conscience qu’on allait disputer une demi-finale de Coupe Davis ». Les Bleus devraient être vivement soutenus lors de cette rencontre. Le Palais des Sports sera archi comble tous les jours, prêt à s’enflammer pour ses protégés. Les médias seront même plus nombreux qu’à Roland-Garros. Plus de 200 journalistes accrédités, dont 50 argentins, sillonneront les abords du cours lors de ces trois jours. Un réel engouement. Mais ce sont les joueurs qui font – ou défont – un évènement. Eux seuls ont les clés. Alors maintenant, place au jeu !

Programme :

Vendredi
M.Llodra (Fra) - J.Monaco (Arg)
G.Monfils (Fra) - D.Nalbandian (Arg)

Samedi
A.Clément/M.Llodra (Fra) - E.Schwank/H.Zeballos (Arg)

Dimanche
G.Monfils (Fra) - J.Monaco (Arg)
M.Llodra (Fra) - D.Nalbandian (Arg)

à lire également
Gael Monfils
L'Open Parc, le tournoi classé ATP 250 qui va souffler sa deuxième bougie cette année, vient d'annoncer la participation d'un nouveau joueur.  Après Dominic Thiem, Jack Sock, Jo-Wilfried Tsonga ou encore John Isner, Gaël Monfils vient d'annoncer qu'il allait rejoindre le tournoi. “Depuis ses débuts professionnels en 2005, le français s’est fait un nom sur […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut