ASSE - OL : Rémi Garde, éduqué au derby

L'OL dispute ce dimanche à Geoffroy-Guichard (21h, Canal +) un derby à enjeu contre son voisin stéphanois. L'entraîneur lyonnais Rémi Garde évoque l'importance d'une rencontre à la saveur particulière.

Comment vivez-vous la transition entre le match sans enjeu de la Ligue Europa et le derby de dimanche ?

Rémi Garde : On a tourné la page de la Ligue Europa avec satisfaction. On est complètement tourné vers le derby, même si la préparation a commencé dans les têtes et dans les jambes dès la fin du dernier match de championnat contre Montpellier (lire ici).

Quel message allez-vous adresser à vos joueurs avant la rencontre ?

Je vais leur dire de mesurer toute l'importance que revêt un derby, de se focaliser sur le jeu et uniquement sur le jeu. Cette année, tout est réuni pour que ce soit non seulement un beau derby mais aussi un match au sommet du championnat. Les deux équipes sont dans une bonne forme et pratiquent un beau football. Mais parfois, quand tout est réuni pour qu'il y ait du spectacle, les choses ne se passent pas forcément comme on l'attend.

Certains des jeunes joueurs qui ont joué en Ligue Europa jeudi espèrent jouer contre St-Étienne dimanche. Certains d'entre eux ont-ils gagné leur place ?

Les appels du pied, je les vois, je les entends. Heureusement que les jeunes joueurs ont envie de jouer. Mais j'ai déjà un groupe en tête. En grande partie, ça devrait être l'équipe qui a gagné à Marseille et contre Montpellier. Mon problème, c'est de rendre l'équipe la plus compétitive. Ce ne sont pas les appels du pied qui me feront changer d'avis.

Vous avez connu de nombreux derbys. Comment vivez-vous ces matchs si particuliers ?

Chacun vit et ressent un derby à sa manière. Comme il y a beaucoup de joueurs à Lyon qui sont issus du club, on se rejoint tous sans forcément de grands discours sur l'envie et l'ambition que l'on a sur ce match particulier. C'est une grande chance de vivre un derby. Notre force, c'est la manière dont on a été éduqués à ces matchs-là, moi et les membres du staff, par Raymond Domenech et Bernard Lacombe. Les derbys sont de grands moments, il faut aussi en profiter.

Lire aussi  : Christophe Galtier ne craint pas les Lyonnais

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut