Ajaccio - OL : une défaite qui fait mal

Après la belle victoire contre Nantes, l'embellie lyonnaise n'a pas duré. Les Gones repartent d'Ajaccio avec une défaite (2-1). L'irrégularité de l'équipe, ainsi que le niveau de jeu affiché, inquiètent.

Un pas en avant, deux pas en arrière. Cela pourrait être la devise actuelle de l’Olympique lyonnais. On pensait que l’équipe était à nouveau dans une bonne dynamique, après 3 matches consécutifs sans défaites et les retours gagnants de Gomis et Briand. Mais en ce mercredi soir, les Rhodaniens sont retombés dans leurs travers : une possession stérile, et une défense aux abois. Pourtant, la composition était quasi identique à celle qui était mise en place contre Nantes dimanche dernier, à la seule exception de Fofana qui remplace Dabo à la droite de la défense.

Une occasion = un but

Les hommes de Rémi Garde débutent bien ce match, en s’installant dans le camp d’Ajaccio et en faisant tourner le ballon. Les situations dangereuses ne tardent d’ailleurs pas à arriver avec une grosse frappe de Bafé Gomis à la 15ème, sortie par Ochoa avec la main opposée. En réponse, les Corses mettent de l’impact dans les duels, pressent haut. A la 18ème, sur leur première occasion, Salim Arrache trompe Anthony Lopes. Progressivement, le rythme devient saccadé, avec pas mal de fautes et d’arrêts de jeu, ce qui convient à merveille à l’ACA.

A partir de la 30ème, les coéquipiers de Gonalons subissent. Les erreurs techniques se multiplient, et Lopes est obligé de s’employer pour repousser les tentatives adverses (frappe de Dielna à la 32ème, tête de Mostefa à la 44ème).

Une possession « barcelonesque »

Il faudra attendre le retour des vestiaires pour voir Lyon se réveiller. Lacazette, l’attaquant le plus remuant ce soir, reçoit le ballon et sert Malbranque dans la surface côté droit. Il trompe le gardien mexicain d’un tir croisé. La domination devient flagrante pour l’OL, et les Corses ne répliquent que par des contres. Sur l’un d’entre eux à la 69ème, Diarra lance Camara, et l’axe central du 69 reste étrangement statique. Ce deuxième but à le mérite de faire réagir Grenier and co. La possession atteint des sommets du côté de Lyon cette saison (65 % !), mais cela est stérile tant l’attaque bute sur le mur défensif corse.

Dans les 5 dernières minutes, les Gones font le siège du but d’Ajaccio, mais sans succès. En plus, Lacazette prend un carton rouge pour contestation à la 94ème. Décidément, Ajaccio est une terre maudite pour l’OL …

3 commentaires
  1. guidoline - jeu 26 Sep 13 à 14 h 13

    Comment ne pas penser au Grand Stade quand on voit que l'OL est rentrée dans le rang ? L'équipe est très loin du trio Monaco-PSG-OM et ne se qualifiera pas pour la Champion's League, sans doute pour plusieurs années. A quoi bon construire un Gd Stade qui va sonner le creux ? A Lyon, seuls les résultats font venir les supporters. On n'est pas à St Etienne ou à Marseille. Il y avait lundi une manif contre le Gd Stade et des recours en cours dont vous ne parlez pas : http://carton-rouge-decines.fr

  2. Collombitude - jeu 26 Sep 13 à 14 h 22

    Enfin de très bonnes nouvelles, bientôt l'OL en équipe espoir si ce n'est... désespoir pour les supporters bien entendu

  3. franjo - jeu 26 Sep 13 à 14 h 46

    et pendant ce temps là, aulas annonce un nouveau partenaire majeur : un sponsor polonais :))) (je n'ai rien contre les polonais)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut