Que peut espérer l’OL cette saison ?

C’est la reprise de la Ligue 1. Dès ce samedi, l’OL se déplace à Nice pour le premier match du championnat (6 août à 21h). Désormais coachés par Rémi Garde, les Lyonnais débutent cette saison avec des incertitudes majeures. Et des ambitions, forcément, revues à la baisse. Une première depuis une décennie. Que peut vraiment viser cet OL "new look" ? De quelles armes dispose-t-il ? Le départ de Claude Puel va-t-il tout régler ? Décryptage.

Les matchs amicaux ont-ils été rassurants ?

NON

1 victoire, 2 nuls, 2 défaites. Le bilan, à première vue, n’est pas très glorieux. Il l’est encore moins dans la manière. Pas convaincant, à part peut-être par instants à Donetsk, l’OL peine à retrouver un semblant de jeu. Les blessés (Gourcuff, Pjanic ou Ederson) et les absents (jeunes à la Coupe du monde des moins de 20 ans) n’ont pas facilité la tâche d’un effectif lyonnais qui ne compte toujours pas la moindre recrue début août. Ou si. John Mensah. Le revenant, plutôt rassurant, a montré de belles dispositions. C’est bien l’une des rares satisfactions de cette préparation.

Rémi Garde peut-il redorer le blason de l’OL ?

OUI, certainement

On avait quitté un OL en pleine déliquescence, des joueurs démotivés et un public boudeur. "L’effet Garde", à défaut de se voir sur le terrain pour le moment, a agi en coulisse. Incontestablement. Acclamé à la présentation de l’équipe, fin juillet. Le natif de l’Arbresle, sur son nom, sur son étiquette d'homme du cru, a adouci l’atmosphère. Le club est redevenu sain. Tout le monde, à Tola Vologe, tire de nouveau dans le même sens. Une immense avancée après l’exécrable fin de saison dernière.

L’OL peut-il viser le titre ?

Probablement NON

Jamais depuis dix ans, les objectifs initiaux du club présidé par Jean-Michel Aulas n’avaient été aussi peu ambitieux. A Gerland, le mot "titre" est presque devenu tabou. Et pour cause, en difficulté financière, l’OL n’a que (trop) peu renouvelé son effectif à l'intersaison. Pendant que Paris retrouve ses frasques d’antan, que Lille s’inscrit dans la durée, que Marseille recrute intelligemment, Lyon plafonne. Sans doute rédhibitoire pour le titre. Au sein de l’état major rhodanien, on signerait volontiers pour une place qualificative pour la Ligue des champions. Les temps changent.

Lyon va-t-il recruter ?

OUI, mais très peu

Les caisses sont vides. L’OL s’est bien séparé de l’expérimenté Jérémy Toulalan fin juin mais doit encore liquider pour pouvoir acheter. Une situation inédite. Les Lyonnais ne peuvent pas, pour l’heure, mettre plus de 5 millions d’euros sur une éventuelle recrue. Un seuil bien faible. L’Olympique lyonnais a trop vécu au-dessus de ses moyens et en paye aujourd'hui le prix. D’ici fin août, Lyon devrait recruter un numéro 6. C’est la priorité. Pour le reste, une qualification pour la phase de poule de la Ligue des Champions pourrait libérer quelques fonds. Mais sans excès, sans folie. Il n’y aura pas de "Yoann Gourcuff à 22 millions d’euros" en toute fin de mercato. Finis les achats astronomiques, finis les rêves.

Les jeunes vont-ils davantage jouer sous Garde ?

Pas forcément

C’est le tube de l’été. Les jeunes, les jeunes, les jeunes. Jean-Michel Aulas clame à l’envi depuis la reprise son désir de s’appuyer sur les joyaux de son centre de formation. L’ancien directeur de ce dernier, un certain Rémi Garde, a même été promu à la tête de l’équipe professionnelle. Que rêver de mieux pour les petits gones ? L’affaire n’est toutefois pas aussi idyllique. Garde a tout de suite tempéré les ardeurs. Peu devraient avoir un temps de jeu conséquent. A moins de circonstances exceptionnelles. Les jeunes, mais à petite dose. En résumé, l’arrivée de Garde ne rime pas forcément avec rajeunissement de l’équipe.

à lire également
Le jour de derby OL - ASSE est arrivé. Dans un communiqué l'Olympique lyonnais détaille quelques mesures de sécurité prises dans un contexte où les supporters stéphanois n'ont pas le droits de venir autour du stade. Ainsi des billets "suspects" ont été annulés. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut