OL - Grasshopper Zürich : les Lyonnais ont la pression

Le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions ne passionne guère les foules à Lyon. Et pourtant, l’OL joue gros mardi soir face aux Suisses du Grasshopper Zurich (21h, BeIN Sport).

En terminant à la troisième place du dernier championnat, l’OL savait à quoi s’attendre. Pour retrouver la Ligue des champions et sa mythique petite musique, il fallait forcément disputer le 3e tour préliminaire de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Un enjeu de taille pour Lyon qui souhaite retrouver au plus vite la C1 : sportivement mais surtout économiquement puisqu’une participation à la phase de poule permettrait au club de Jean-Michel Aulas d’engranger la bagatelle de 20 millions d'euros.

Après une préparation estivale marquée par le traditionnel stage en altitude à Tignes suivi d’une escapade lointaine à New York et de quatre matchs amicaux (trois nuls et 1 succès), Lyon doit donc enchaîner ce mardi soir avec la réception du Grasshopper Zurich, actuel second de Super League (D1 suisse). « Les délais sont courts pour la première fois de l’histoire du football français, avec ce troisième tour qui arrive vite, soupire Rémi Garde qui toutefois ne se pose pas en victime. Mais, on n’est pas ici pour se plaindre… Toutes les équipes ont leur lot d’obstacles ».

Une équipe prête, un public pas emballé

Même son de cloche pour Mouhamadou Dabo qui invite ses partenaires à adopter l’attitude adéquate pour rivaliser face aux Suisses. « On n’a pas l’habitude de jouer aussi tôt, mais on s’est préparé. C’est un match important et on s’est entraîné pour, relève le latéral gauche. Il faudra rentrer sur le terrain avec une bonne détermination. Ce sera un match difficile mais nous allons le rendre facile en y mettant tous les bons ingrédients. »

Si l’équipe lyonnaise se dit prête à répondre présent mardi soir, le public lyonnais – malgré une forte envie de revivre de grandes soirées – se montre pas très enthousiaste. Seulement 25.000 spectateurs assisteront à la rencontre contre le Grasshopper. Le Virage Sud sera même fermé, histoire de réduire les coûts en matière de sécurité. Une situation paradoxale au regard de la venue de 39.000 personnes pour la réception du Real Madrid, mercredi dernier, pour un simple match amical...

Ce mardi soir, la bande à Rémi Garde a pourtant un précieux rendez-vous. L’entraîneur lyonnais le résume d’ailleurs parfaitement bien. « Il faut bien se rendre compte qu'on joue la Ligue des champions ce soir. Il faudra avoir l’envie de se surpasser. » Reste à savoir, si son message sera entendu tant par ses joueurs que les fans du club rhodanien.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut