OL féminin
@Uefa.com

Ligue des champions : l’OL féminine débute la compétition aujourd’hui

Les joueuses de l’OL vont jouer ce jeudi leur premier match de Ligue des champions cette saison sur le terrain des Polonaises de Medyk Konin, pour le compte des 1/16 de finale.

5 matchs, 5 victoires, 34 buts marqués, 0 encaissé. Les féminines de l’Olympique lyonnais ont commencé, comme d’habitude, leur saison tambour battant. Les joueuses de Gérard Prêcheur sont évidemment premières du championnat, avec deux longueurs d’avance sur Juvisy et Montpellier, qu’elles rencontreront au mois de novembre. Surtout, l’Olympique lyonnais possède 5 points d'avance sur le Paris-Saint-Germain, son principal rival pour le titre.

Même si le titre n’est pas encore acquis, l’OL peut totalement se concentrer sur son objectif de la saison : reconquérir la Ligue des champions. "On attend ce moment depuis longtemps. Il y a eu un long vide depuis notre élimination précoce la saison passée [face au PSG, NdlR]. On est impatient de démarrer. Il faudra mettre du sérieux. On a bien démarré le championnat, mais on est désormais tourné vers cette prestigieuse compétition", confie le technicien lyonnais.

“On n’a pas eu d’images de Medyk Konin”

L’épopée européenne de l’OL commence ce jeudi (à 15h30) sur le terrain de Medyk Konin. Un adversaire totalement inconnu pour Lyon car c’est la première fois que les Lyonnaises affronteront un représentant polonais. Le club rhodanien ne sait donc pas grand-chose de cette équipe.

"Ça a été très difficile d’avoir des informations sur cette équipe. On n’a pas eu d’images. On sait qu’elles sont championnes de Pologne et qu’elles dominent le championnat actuellement. On a visionné des matchs de la Pologne, où il y a beaucoup de joueuses du Medyk Konin. C’est une équipe forte mentalement et athlétiquement", affirme le coach lyonnais.

Hécatombe à l’OL

Comme pour Hubert Fournier chez les hommes, Gérard Prêcheur devra faire sans beaucoup de cadres pour ce 1/16 de finale aller de la Ligue des champions. Le technicien des Gones ne pourra pas compter sur les services de sa gardienne Sarah Bouhaddi (blessée à l'épaule), d'Élodie Thomis (fracture du 3e métatarse), de Claire Lavogez (mollet), d’Eve Perisset et même de sa star Amandine Henry. La milieu lyonnaise a dû déclarer forfait.

"Amandine a tiré sur la corde avec l’équipe de France et contre Paris…, estime Gérard Prêcheur. Elle a toujours des petits problèmes de pubalgie donc on a décidé, avec le staff, de la mettre au repos afin qu’elle se refasse une santé pour le mois de novembre, qui sera un mois déterminant avec des matchs contre Juvisy et Montpellier." Mais l’entraîneur de l’OL ne va pas se cacher derrière ça. Autre chose qu’une victoire en Pologne serait évidemment une grande surprise et une mauvaise opération, tant on connaît la profondeur d’effectif de Lyon…

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut