Ligue 1 : L’OL arrache le nul à Nantes (0-0)

Dans une période difficile et après une retentissante défaite contre Montpellier à domicile, l’Olympique lyonnais a accroché un match nul (0-0) mardi soir à Nantes, pour le compte de la 16e journée de Ligue 1.

Lyon restait sur deux défaites de rang en championnat. L'équipe d'Hubert Fournier a réussi à ne pas perdre mardi soir à Nantes (0-0). Mais la prestation lyonnaise fut loin d’être rassurante.

Dès l’entame du match, emmenés par une charnière inédite composée de Bakary Koné et Jérémy Morel, les Lyonnais se montrent appliqués. Trop. Sans réelle animation, l’OL ne se montre guère dangereux. Lyon, auteur de deux actions sérieuses, trouve la barre transversale nantaise après une tête de Maxime Gonalons (34e).

Pour le reste, les joueurs de l’OL subissent la domination du FC Nantes, tout près d’ouvrir le score, mais Jérémy Morel, qui a bien tenu son poste mardi soir, sauve devant sa ligne (37e).

“On joue petits bras, on est un peu tétanisés”

Six minutes avant cette action nantaise, Rafael, en grande difficulté, est remplacé par Corentin Tolisso. Le Brésilien, qui ne sera pas du voyage à Paris le 13 décembre, en raison d’un carton jaune (14e), quitte le stade de la Beaujoire la tête basse.

À la pause, Henri Bedimo dresse un constat lucide de ces quarante-cinq premières minutes de jeu : "On joue petits bras, on est un peu tétanisés. Nantes nous pose des soucis sur les côtés. Au niveau de l’attitude, on doit faire mieux."

 

Des attaquants fantômes

Pourtant, lors du second acte, les Rhodaniens ne trouvent toujours pas les clefs pour faire la différence. Au-delà des maladresses habituelles, le duo d’attaquants Lacazette-Beauvue est introuvable, inexistant. L’ancien joueur de Guingamp passe à côté de son sujet (52 % de passes réussies, 14 ballons perdus) et il ne daigne pas saluer son entraîneur lors de son remplacement par Ghezzal (74e).

Aubaine pour les Lyonnais, l’équipe de Nantes est inefficace devant le but. L’OL décroche donc un nul (0-0). Un point forcément précieux (c’est déjà ça), mais l’inquiétude demeure : l’OL est toujours malade et peut remercier son adversaire du soir…

Pour toute l’actualité de l’OL, un seul site : Olympique-et-lyonnais.com
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut