Le LOU, c’est maintenant ou jamais

Le LOU Rugby devra sortir les crocs dimanche après-midi (15h10) dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard pour son dernier match de la saison. En cas de succès, l’équipe entraînée par Raphaël Saint-André et Matthieu Lazerges décrochera, en terre ennemie, le titre de champion de France de Pro D2 et une accession en Top 14. Face à une équipe stéphanoise composée d’anciens lyonnais, le LOU est archi-favori puisque le CASE n’a remporté qu’un match cette saison. Cependant, le président du Lyon Olympique Universitaire, Yvan Patet préfère rester prudent tout en affirmant haut et fort que Lyon est une terre de l’ovalie. Interview.

Dimanche après-midi, vous allez disputer un match à la saveur particulière...

Yvan Patet : C’est un derby. Il y a l’histoire sportive du temps qui s’écrit par le ballon rond. C’est un véritable clin d’oeil de terminer le championnat avec une potentialité de titre à Saint-Étienne qui plus est à Geoffroy-Guichard. C’est un bel enjeu de motivation.

Cela a-t-il le même parfum qu’un derby entre l’OL et l’ASSE ?

Je ne sais pas. Je n’ai jamais eu l’occasion de vivre ou participer à un derby en tant que président à Geoffroy-Guichard. Je vous dirais ça à la fin de la rencontre (sourire). De toute façon, un derby par définition ça reste un moment à part. Les médias et les supporters ne parlent que de ça. Celui-ci est vécu avec un peu plus de pression puisqu’il y a un titre en jeu et une montée en Top 14. On est impatient d’y être.

Visiblement, il va y avoir de nombreux supporters lyonnais à Geoffroy-Guichard...

Je parle souvent d’un public de spectateurs mais lors de nos déplacements ce sont des supporters. Il devrait y avoir 2000 à 3000 personnes qui vont venir nous encourager. Si on est champion, on viendra faire une grosse fête au stade Vuillermet vers 20 heures et là je pense qu’il y aura plus de 6000 Lyonnais. C’est un truc énorme, qui fait vibrer tous les joueurs du LOU. A la taille du rugby à Lyon mais c’est plein d’humanité. C’est beaucoup d’envie, de passion qui se résume en 90 minutes. A nous d’être sereins et plein d’envie pour ramener ce titre dans le Rhône.

Justement une montée dans l’élite du rugby hexagonal serait-elle une juste récompense du travail mené depuis de longues années ?

Oui. C’est le travail de tout un groupe. Et je ne parle pas uniquement du sportif. Mais de toutes les personnes qui travaillent au sein du club. On a réussi à calmer tous les débats qu’il y avait autour du club depuis de nombreuses années. On a donné une vraie assise. Il y a désormais un schéma stratégique et pérenne. C’est une bonne méthode lyonnaise mise en place et qui porte ses fruits. Notre objectif, c’est de nous inscrire sur du long terme. A condition de monter en Top 14.

“Pas de recrutement bling-bling”

Vous semblez prudent alors que vous allez affronter la lanterne rouge de Pro D2...

Vous savez, dimanche, on ne va pas assister à une opposition entre le premier contre le dernier. On a deux équipes régionales qui ont deux enjeux importants. L’un finir sur une bonne note et nous d’être champion. Dans cette équipe stéphanoise, il y a 7,8 anciens joueurs du LOU, ils ont un entraîneur qui a joué à Lyon. Il va y avoir un parfum très lyonnais. Il faut rester réserver. Ne pas jouer le match avant.

Il y a des rumeurs qui bruissent concernant votre recrutement pour la saison prochaine...

Ce que nous cherchons pour la saison prochaine, ce sont des joueurs qui qualitativement par leur engagement au niveau du poste qu’ils occupent pourront apporter ce plus dans un objectif de maintien au niveau du Top 14. Après s’ils ont la chance de s’appeler Michalak, Kelleher, Chabal,... tant mieux pour nous. On veut vraiment des joueurs qui apportent au groupe constitué et en aucun cas on mettra en avant un nom juste pour le plaisir d’avoir un nom. Il ne faut pas se tromper de musique.

Il n’y aura pas de recrutement bling-bling ?

Non, à Lyon, il n’y aura pas de recrutement bling-bling mais on sera dans un recrutement efficace et pérenne. A la hauteur de nos engagements et de ce qu’on est capable de faire. Lyon est une vraie terre de rugby et on va le prouver en conservant nos valeurs.

Saint-Etienne - Lyon, ce dimanche à 15h10 au stade Geoffroy-Guichard (Sport+).

à lire également
Longtemps timides et maladroits, les Lyonnais se sont d'abord appuyés sur leur mêlée pour faire plier les Parisiens, avant d'exploser leur défense, à 15 contre 14, en fin de match. Avec cinq essais inscrits pour zéro encaissé, le Lou marque le point de bonus offensif, et se replace provisoirement 4e de Top 14, avant la rencontre entre Montpellier et le Racing.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut