La grogne des journalistes sportifs lyonnais contre l’OL

La plupart des journalistes sportifs lyonnais sont furieux contre l’OL. En cause, la diffusion en direct et en intégralité des conférences de presse. Les pigistes qui suivent le club rhodanien s’inquiètent de ne plus être envoyés sur le terrain.

Les journalistes sportifs lyonnais ont appris, par leurs collègues d’OLTV, que les traditionnelles conférences de presse à Tola-Vologe seraient désormais diffusées en direct et en intégralité sur la chaine du club. L’OL ne les a pas informés de cette décision qu’ils jugent "arbitraire". De la même manière, les journalistes n’ont pas été prévenus qu’ils seraient filmés. "Nous allons être au service d’OL TV. Les emplois les plus précaires vont sauter à cause de la diffusion en direct. Ce n’est pas acceptable," s’énerve un des leurs. L’inquiétude vient surtout des pigistes, qui craignent que leur emploi soit menacé. Les journalistes reprochent également à l’OL de profiter de leurs questions.

En signe de protestation, aucune question n’a été posée par les journalistes "indépendants" en conférence de presse depuis une semaine. Sauf deux exceptions qui n’ont pas eu l’aval de leur direction pour suivre le mouvement. Les journalistes sportifs ne comptent également plus participer à l’émission OL System. Face à cette contestation, l’OL reste quasiment insensible. Jean-Yves Meilland, directeur d’OL Images, a reçu ses confrères lundi. Il a évoqué la création d’une zone mixte sur le parking des joueurs, comme c’était le cas avant. "Une solution utopique car elle a déjà été refusée par l’attaché de presse du club," s’agace un journaliste. Le boss d'OL Images leur a expliqué que l'équipe de France aussi diffusait ses conférences de presse en direct et en intégralité. Sauf que ce n'est pas elle qui les diffusent, mais des médias privés et indépendants.

"Ce combat je ne le fais pas vraiment pour moi qui suis en place, mais pour mes collègues qui risquent de voir leur emploi disparaître" avoue un des leurs. Une lettre à destination de Jean-Michel Aulas va être rédigée mercredi pour lui exposer le problème. L’UJSF (Union des Journalistes Sportifs de France) soutient l’opération et attends la réponse du président lyonnais.

à lire également
Entrée du Groupama Stadium, à Décines © Tim Douet
La préfecture a adressé ce jeudi ses recommandations aux supporters nîmois pour la rencontre entre l’OL et leur club, qui aura lieu ce vendredi soir au Groupama Stadium.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut