L’OL devra attendre (vidéo)

L’OL s’est incliné 4-3 contre le Benfica Lisbonne, mardi soir, lors de la quatrième journée de Ligue des Champions. Les joueurs de Claude Puel conservent malgré tout la tête du groupe B et devront attendre leur opposition face à Schalke pour valider leur billet pour les 8es de finale.

Le fait du match

Pour son 100e match de C1 de son histoire, l’OL a connu une soirée très difficile en terre portugaise. Complètement dépassés dans tous les compartiments du jeu, manquant d’agressivité dans les duels, de vitesse dans les transmissions de balle et surtout de maîtrise technique, les Lyonnais ont balbutié leur football. Si Lyon a eu le mérite de réagir durant les quinze dernières minutes de jeu en inscrivant trois buts, cette défaite met fin à la bonne série de l’OL dans cette compétition. La bande à Puel devra montrer un tout autre visage, le 24 novembre prochain face à Schalke, pour espérer obtenir son billet pour les 8es de finale de la plus prestigieuse compétition européenne.

Un homme dans le match

Dejan Lovren

Titulaire à gauche de la défense, le Croate qui avait déjà occupé ce poste contre Toulouse (90 minutes, le 7 février 2010) et Rennes (43 minutes, le 3 mars 2010) la saison dernière, a -au même titre que ses partenaires-, énormément souffert. Récoltant un carton jaune pour un geste d’énervement sur Luisao (23e), l’ancien joueur du Dinamo Zagreb est fautif sur le deuxième but lisboète mais a grandement contribué au sursaut d’orgueil lyonnais en inscrivant le troisième but de son équipe dans les arrêts de jeu.

Le Coup de Cœur de Lyon Cap’

Le sursaut d’orgueil

Si Lyon a été mauvais mardi soir, les Olympiens ont eu le mérite de ne pas abdiquer en remontant trois de leur quatre buts de retard. Tout d’abord par l’intermédiaire de Yoann Gourcuff qui ne s’est pas fait prier pour envoyer le cuir dans la lucarne de Roberto. Puis Bafétimi Gomis, profitant du relâchement portugais et d’une belle offrande du jeune Lacazette, toujours aussi en jambes, marque à bout portant du pied droit. Enfin, Dejan Lovren, plutôt en difficulté, à son poste de défenseur gauche, inscrit le troisième but des Gones de la tête. Ces trois buts ont une réelle importance pour le goal-average particulier.

Le Coup de Gueule de Lyon Cap’

Le manque d’agressivité

Jean-Michel Aulas avait pourtant annoncé la couleur : l’objectif de l’OL était de gagner ses six matches de poule. Si le discours du président lyonnais était ambitieux, le jeu proposé au stade de la Luz est de nature à inquiéter. Le manque flagrant d’agressivité- dans le bon sens du terme- des coéquipiers de Cris a surpris son monde. Si avec l’enchaînement des matches, la fatigue se fait ressentir dans les rangs rhodaniens, elle ne peut pas expliquer, à elle seule, le manque de concentration et d’implication dans le jeu des hommes de Claude Puel. Une situation alarmante à quelques jours d’un déplacement périlleux en championnat à Rennes.

La feuille de match

Au stade de la Luz : Benfica bat Lyon 4 à 3 (3-0)

Spectateurs : 31 000

Arbitre : C. Thomson

Buts : Benfica : Kardec (20e), Coentrao (32e, 67e), Javi Garcia (42e) / Lyon : Gourcuff (74e), B. Gomis (85e), Lovren (90e+5)

Avertissements : Benfica : Luisao (24e), Saviola (60e), Roberto (90e+1) / Lyon : Pjanic (22e), Lovren (24e)

Benfica : Roberto - Maxi Pereira, Luisao (cap), David Luiz, Coentrao - Carlos Martins (Menezes 75e), Javi Garcia, Salvio - Peixoto - Saviola (Jara 70e), Kardec (Weldon 72e).

Lyon : Lloris - Réveillère, Cris (cap), Diakhaté (B. Gomis 59e), Lovren - Pjanic (Makoun 71e), Gonalons, Gourcuff - Bastos, Briand, Pied (Lacazette 70e). Entraîneur : Claude Puel

Lire aussi : Les notes des joueurs

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut