L’OL assure le minimum

Vainqueur dans la douleur de Sochaux (2-1), Lyon se replace provisoirement à la 8ème place du classement. Malgré un match très moyen, les Gones ont réussi à l’emporter grâce à des réalisations de Bastos et Lacazette. C’est bien là l’essentiel.

Le fait du match

Les trois points

Les Lyonnais avaient bien mieux joué mercredi face à Paris. Mais voilà, en football, dominer n’est pas gagner. Et déjouer n’est pas forcément perdre. Contre des Lionceaux accrocheurs, les hommes de Claude Puel ont énormément souffert dans un match qui ne restera pas dans les annales. Mais ramenés trois points précieux. Dans la situation actuelle, Lyon s’en contentera. Devant un public de Gerland une nouvelle fois frondeur, les Rhodaniens ont même inquiété, notamment certains joueurs, hors de forme, à l’image de Yoann Gourcuff. Toutefois, l’OL se replace à la 8ème place de la Ligue 1. C’est la première fois depuis le début de saison que le club olympien pointe son bout de nez dans la première partie du classement.

Un homme dans le match

Clément Grenier

Auteur d’un bon premier match mercredi en Coupe de la Ligue face au PSG, l’Ardéchois a justifié la confiance que lui a renouvelée Claude Puel ce samedi. Il a même éclipsé son acolyte de l’entrejeu, Yoann Gourcuff, recruté 22 millions d’euros cet été. Le champion d’Europe des moins de 19 ans a été dans tous les bons coups de son équipe. Même si tout n’a pas été parfait, avec pas mal de déchet, sa fraîcheur, ainsi que son talent, ont amené une grosse bouffée d’oxygène à une formation souvent amorphe. Fer de lance de la génération 91 dans toutes les catégories de jeunes, va-t-il, enfin, réussir à exploiter tout son potentiel et exploser au plus haut niveau ?

Le Coup de Cœur de Lyon Cap’

Alexandre Lacazette

Non retenu pour le match de Coupe de la Ligue par Claude Puel, le surdoué du centre de formation de l’OL a profité de la blessure de Michel Bastos pour fouler la pelouse de Gerland. Et il a saisi sa chance. Déjà excellent lors de son entrée à Arles, "Gwada" a cette fois-ci offert la victoire aux Gones, pour son premier but en Ligue 1. Celui dont Lyon Capitale loue le talent depuis longtemps (portrait dans le magazine de juillet, NDLR), a toutes les qualités pour s’imposer rapidement au sein de l’effectif professionnel de l’OL. Sa polyvalence – il peut évoluer sur tous les fronts de l’attaque – pourrait accélérer cette logique ascension. Dans cette volonté de retrouver du jeu, la fougue des Grenier, Lacazette et Pied s’avère très intéressante.

Le Coup de Gueule de Lyon Cap’

Des blessés, encore des blessés

Le point noir de la soirée. Côté blessure, le sort s’acharne indéfiniment sur l’OL. Mais peut-on encore parler de malchance après tant et tant de péripéties ? Aux Delgado, abonné à l’infirmerie, Cissokho, Toulalan, Makoun, Ederson, tous blessés, s’est ajouté ce soir Lisandro. Touché au mollet vendredi à l’entraînement, l’Argentin restera éloigné des terrains trois semaines. Lyon n’avait vraiment pas besoin de ça, au moment d’aller défier Benfica et Rennes hors de ses bases. Michel Bastos, sorti en première mi-temps par précaution, devrait quant à lui pouvoir tenir sa place en terre portugaise.

La feuille de match

Au stade de Gerland, Lyon bat Sochaux 2-1 (1-0)

Spectateurs  : 34 000

Arbitre : M. Philippe Kalt

Buts : Bastos (29ème), Lacazette (69ème) pour Lyon ; Brown (66ème) pour Sochaux

Avertissements  : Pied (88ème) pour Lyon ; Tulasne (66ème) pour Sochaux

Lyon  : Lloris - Réveillère, Cris, Diakhaté, Källström – Grenier, Gonalons, Gourcuff – Briand (Lovren 78ème), Gomis (Pied 72ème), Bastos (Lacazette 42ème). Entraîneur : Claude Puel.

Sochaux : Cros – Sauget, Faty, Bréchet, Dramé – Boudebouz, Perquis (Bakambu 84ème), Martin, Poujol (Butin 46ème), Tulasne (Nogueira 75ème) – Brown. Entraîneur : Francis Gillot.

Lire aussi : Les notes des joueurs

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
2 commentaires
  1. willycat - 31 octobre 2010

    PUEL DEMISSION

  2. coklico - 1 novembre 2010

    pas d'accord avec vos appréciations sur yoann gourcuff,on n'a pas vu le même match!certes il n'est pas encore au top mais il y a du mieux et il n'est pas seul sur le terrain!les erreurs de défense sont flagrantes. les jeunes ont été bons mais attention de ne pas les encenser trop vite car ils seront descendus comme ce que beaucoup font avec yoann dès qu'ils baisseront de regime;les sifflets à l'encontre de certains joueurs sont indignes d'un public qui dit 'soutenir son équipe',les joueurs sont aussi des humains avec des failles et ce n'est pas fait pour les aider.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut