Hôpital de la Croix-Rousse
Tim Douet

Greffe de foie aux HCL : l’hôpital de la Croix-Rousse garde son service

Suite à la recommandation d’un rapport de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales), la Direction des Hospices Civils de Lyon avait annoncé le transfert des services de greffes de foie de l’hôpital de la Croix-Rousse vers l’hôpital Edouard-Herriot. Finalement, c’est bien à la Croix-Rousse que revient le service de transplantation hépatique. 

Les HCL font volte-face. La décision de la gouvernance des Hospices civils de Lyon avait fait un tollé au sein du personnel de transplantation hépatique de l’hôpital de la Croix-Rousse. Suite au Conseil de surveillance présidé par le maire de Lyon Georges Kénépékian, les HCL ont annoncé dans un communiqué que le transfert des services de greffe de foie vers l’hôpital Edouard Herriot n’aurait pas lieu. Dans une enquête publiée dans le mensuel de mars (n°775), Lyon Capitale se penchait sur les dysfonctionnements de la greffe hépatique à Lyon. Une grave problématique d’organisation au sein des HCL était pointée du doigt, déjà épinglée dans le rapport de l’IGAS. En effet, le rapport constatait en 2017 une baisse d’activité et de qualité de prise en charge des malades du foie à Lyon, expliquée par des conflits entre médecins que la direction des HCL ne parvient pas à maitriser. Les auteurs du rapport recommandaient alors que la transplantation hépatique soit transférée à l’hôpital Edouard Herriot, suscitant la colère de l’hôpital de la Croix-Rousse, qui défend une organisation mise en place entre ses services depuis plus de dix ans.

Un projet “conforme aux exigences attendues par l’IGAS”

Malgré ce revirement, les HCL assurent que ce projet répond en “tout point aux exigences attendues par l’IGAS et l’Agence de Biomédecine”. Ils expliquent leur changement d’avis par l’ouverture du nouveau pavillon H à l’hôpital Edouard-Herriot “non dimensionné pour intégrer cette nouvelle activité” et par l’”impossibilité à élaborer un scénario de déploiement d’une activité alternative pour l’hôpital de la Croix-Rousse”. C’est donc le regroupement de toutes les activités de greffes de foie qui sera organisé à la Croix-Rousse. Le projet devrait être mis en oeuvre dès juillet 2018.

* L’intégralité de notre enquête sur les greffes de foie aux Hospices Civils de Lyon est à lire dans le mensuel Lyon Capitale de mars (n°775), en vente en kiosques et dans notre boutique en ligne.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet
Il y a Lyon et ses arrondissements, et puis il y a la Croix-Rousse. Telle une enclave résistant à la jungle urbaine, ce village a toujours eu un statut à part. Histoire de la colline qui travaillait.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut