Le monde merveilleux de l'OL Land

"Dans un premier temps, on a tout fait pour agrandir et réhabiliter Gerland. C'est l'option que je privilégiais, mais il y avait un problème d'accès et de transport et les exigences délirantes de l'UEFA - une taille de siège bien précise par exemple -, nous ont découragés, se souvient Chantal Jouanno, ministre des Sports sous Nicolas Sarkozy. (…)

"L'autre aberration, reprend Étienne Tête, ce sont les terrains achetés en 2006 par le Grand Lyon pour une dizaine d'euros le mètre carré et bradés à l'OL en 2011 à 40 euros alors qu'ils en valent aujourd'hui presque dix fois plus" Un accord tacite révélé par Lyon Capitale en 2012 qui n'empêchera pas le tribunal administratif de valider la promesse de vente."

Les Inrockuptibles

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut