Wauquiez annonce la gratuité des TER pour les policiers

Le syndicat Alliance réclamait cette mesure depuis plusieurs années, et avait envoyé une demande au niveau national en juin dernier.

"Je le dis clairement, pour moi la sécurité de mes compatriotes n'a pas de prix, affirme Laurent Wauquiez. La mesure sera votée en assemblée plénière, le 17 novembre prochain, pour un coût estimé à 500 000 euros par an pour la Région. Ce lundi, Laurent Wauquiez l’annonçait à la presse : l'accès à tout le réseau TER de la Région sera gratuit pour environ 20 000 policiers et gendarmes de la Région. Il explique cette décision par "deux volontés". "La première, pour contribuer à la sécurité de nos trains, nous avons intérêt à ce que le maximum de policiers et de gendarmes empruntent les TER”, dit-il, en expliquant que désormais, les policiers peuvent porter leurs armes sur eux et en faire usage en dehors de leurs heures de travail.

La troisième région à répondre oui à Alliance

Selon Laurent Wauquiez et le syndicat Alliance, en cas de délit dans les TER, ils seront aptes à agir s’ils sont présents. “La deuxième raison, c'est que c'est un signe de reconnaissance”, affirme-t-il. “C'est un geste symbolique de soutien dans un moment où les policiers et les gendarmes s'interrogent sur le soutien de l'ensemble des élus à leur égard”.

Le syndicat Alliance milite au niveau national depuis juin pour que les régions mettent en place cette mesure, mais cela fait plusieurs années qu'il la réclame au niveau national pour être notamment aligné avec les militaires et les gendarmes, qui bénéficient d'un transport à 75 % gratuit pour se déplacer à travers la France. Le premier à répondre oui à la demande au niveau régional, Christian Estrosi dans la Région PACA, a mis en place un dispositif ce mois-ci. Le président de la Région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a également accepté la requête du syndicat de police Alliance.

Un "hasard" du calendrier

Tandis que la grogne des policiers grandit et que de nouvelles manifestations sont au programme, pour Pierre Tholly, représentant Auvergne Rhône Alpes du syndicat Alliance, le fait que l'annonce de Laurent Waquiez tombe en ce moment est "un hasard du calendrier". "Ce n'est absolument pas lié aux manifestations qui ont lieu actuellement, tout simplement parce que ce projet a été monté depuis le mois de juin et après il y a un agenda, un cursus normal de négociation et, effectivement, le hasard du calendrier fait qu'on pourrait penser qu'il y a une corrélation avec les mouvements sociaux dans la police qui arrivent aujourd'hui, mais ce n'est absolument pas le cas". En tout cas, pour Laurent Wauquiez, les choses sont claires : "mon objectif, ce n'est pas d'arrêter les manifestations, loin s'en faut"

1 commentaire
  1. nico-yzfr6 - 25 octobre 2016

    Il est vraiment taré ce mec avec ses mesures démagogiques ! Putain, mais arrêtons-le !!! Il pense vraiment que les flics vont se sentir mieux s'ils ont le train gratos. Des flics que je connais, aucun ne prend le TER, ni même le train régulièrement ! Affligeant !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut