Une pétition contre un camp de Roms à Bron

Depuis la fin du mois d’août, un camp de Roms installé à l’entrée de la ville de Bron fait des mécontents au sein du conseil municipal mais également chez les habitants.

La pétition lancée par le groupe d’opposition “Un avenir pour Bron” (UMP) contre l’installation de Roms à l’entrée de la ville a recueilli 1 300 signatures. Les signataires, à l’initiative de Yann Compan (conseiller municipal à la tête du groupe), ont voulu manifester leur mécontentement face aux nuisances quotidiennes que l’installation du camp entraîne.

Le groupe d’opposition évoque la présence de “fumées toxiques, la circulation des piétons sur le périphérique, les intrusions à l’hôpital du Vinatier” mais également la “sensation d’insécurité et la dévalorisation des habitations à proximité du camp”. Une situation que Yann Compan qualifie d’injuste pour des citoyens qui “contribuent à l’effort collectif, paient leurs impôts”. Au-delà de ces nuisances physiques, l’élu local évoque également “un mode de vie” auquel les Brondillants se heurtent et dont ils ne devraient pas “subir les contraintes”. À ce jour, la commune semble avoir entendu les protestations de ses habitants, et le démantèlement du camp devrait s’opérer très prochainement.

à lire également
Le conseil de la métropole a adopté ce jeudi un texte accordant des pouvoirs accrus au président de la collectivité en matière de marchés publics. Si la majorité explique vouloir être réactive dans le cadre de la crise sanitaire, l'opposition critique la durée de ces pouvoirs exceptionnels.
5 commentaires
  1. FOurs - 20 octobre 2014

    Précédemment installés de l'autre côté du Vinatier, ils seront délogés pour s'installer à qq encâblures du dernier campement et ainsi de site ! Y.Compan pourra refaire signer une pétition, pour exister…

  2. olsoie - 20 octobre 2014

    Et celui du Carré de soie beaucoup plus importants et a proximité immediate des immeubles ???

  3. Marc et Sophie - 21 octobre 2014

    C'est désolant d'essayer de surfer sur la misère; ce camp avait déjà fait l'objet d'un arrêté d'expulsion depuis le mois d'août et non pas le jeu de pétition de Compan. Jeu car le jour où monseigneur Barbarin est venu à Bron, il n'a pas hésité à retourner sa veste en disant qu'il était intolérable de traiter les roms de cette façon...

  4. Sophie_Lyon - 21 octobre 2014

    Barbarin...... combien d'immeubles possède l'église catho à Lyon ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut