tunnel md 1 Elise Julliardjpg
© Elise Julliard

Tube mode doux : prêt pour les Lumières, moins pour les vélos

Ce jeudi était inauguré le 2e tunnel de la Croix-Rousse, dédié aux bus, aux vélos et aux piétons. C'est le site phare de la Fête des Lumières.

"Maman j'ai peur !". A l'entrée du tube côté Saône, apparait une fresque réalisée par des enfants de l'école voisine des Entrepots. Cette bulle qui accueille les visiteurs est peut-être symptomatique de l'état d'esprit du marcheur ou du cycliste à la traversée du tunnel. Oui le tube mode doux est prêt pour la fête des Lumières, inauguré ce jeudi. Il faudra cependant quelques réglages pour qu'il devienne cet axe souterrain accueillant et attractif voulu par la collectivité.

2 mn en bus, 10 mn en vélo, 20 à 30 mn à pieds : c'est le temps estimé pour rallier les deux fleuves en transitant sous la Croix-Rousse. 12 séquences de 150 mètres vont rythmer ce tunnel long de 1,7 km pour "distraire le regard". Les images se déploient majoritairement côté sud, contre la voie de bus. C'est donc avec recul que les piétons, au centre, ou les cyclistes, côté nord, les observent.

tunnel md 8 Elise Julliardjpg ()

© Elise Julliard

La lumière glisse sous la voûte

"Un tube, ce n'est pas du tout une façade, c'est quelque chose de très particulier, un casse-tête", explique Hélène Richard , conceptrice chez Skertzò, le prestataire retenu. C'est bien là le problème : là où les illuminations de centre-ville jouent avec les lignes de caractère des augustes façades du bâti, la lumière ici ne trouve pas d'accroche sur la voute lisse du tube, projetée comme sur un écran de cinéma de plein air.

"L'image est sans cesse renouvelée, elle se forme au fur et à mesure que l'on avance", raconte l'artiste qui explique que les fresques se déploient selon le principe de l'anamorphose. De ce fait, l'angle droit n'est pas le meilleur point de vue, laissant voir quelques pixels. "Au passant de trouver l'axe et la distance précise depuis lesquels il découvrira leur véritable signification", explique la communauté urbaine.

Observée avec recul comme un cycliste ou un joggeur qui regarde devant soi, l'animation prend véritablement forme. Certaines enveloppent le promeneur fixé en son centre : d'aucuns se sentent transportés, éblouis, d'autres au bord de la nausée, gagnés par des vertiges optocinétiques.

tunnel md 3 Elise Julliardjpg ()

© Elise Julliard

Le promeneur passe de thème en thème, de la jungle au cirque, en passant par une parade joyeuse, un champ de fleurs mouvant ou un clin d'oeil à l'histoire du cinéma et des frères Lumières. Plus réussies, les évocations de l'univers marin, du bâti de la Croix-Rousse ou encore de la route de la Soie. Chaque gallerie de secours est marquée d'un éclairage bleu. Une dizaine de caméras gardent le site, qui sera fermé de nuit.

L'obscurité accroche la voie cycliste

tunnel md 5 Elise Julliardjpg ()

© Elise Julliard

"Nous avons décidé que nous ferons de ce tunnel une oeuvre de lumière. Nous voulons faire la fête des Lumières tous les jours dans le tube", déclare, emphatique, le maire de Lyon. C'est peut-être là que le bât blesse. Car pour apparaitre dans toute leur majesté, les oeuvres nécessitent une obscurité ambiante. De ce fait, malgré quelques loupiotes ci et là, la voie cycliste parait bien sombre. Gare à la crevaison si quelques bris de verre trainent au sol. Et si d'aventure un vélo chemine sans phare ou qu'un autre s'avère trop absorbé par les oeuvres alentour, c'est le choc assuré. "Aujourd'hui, la rampe d'éclairage (située au sommet de la voûte, ndlr) est éteinte. Après la Fête, elle sera allumée à 3 %" nous indique Jean-François Zurawik, coordinateur de la Fête des Lumières, qui reconnait la nécessité de procéder à quelques réglages.

---------------

tunnel md 1 Elise Julliardjpg ()

© Elise Julliard

A lire aussi :

Pleins feux sur la Fête des Lumières 2013

5 commentaires
  1. FOurs - ven 6 Déc 13 à 15 h 32

    Pourquoi le tunnel alternatif est-il fermé de minuit à 5h ?

  2. Bernard - ven 6 Déc 13 à 17 h 25

    Pour se donner le temps de réparer les dégats occasionnés à la piste cyclable par les vélos, et au trottoir par les piétons, pardi !!

  3. MLBRLyon - ven 6 Déc 13 à 18 h 50

    Imagine-t-on (hors travaux) les tunnels de Fourvière ou de la Croix-Rousse fermés aux véhicules par décision politique? C'est pourtant ce qui se passe. M. Touraine, médecin de son état, se sent si préoccupé (Hippocrate!) de la santé des cyclistes qu'il convainc M. Collomb de ne réaliser que partiellement la mise à double-sens cyclable en presqu'île, et presque en catimini... puis le voilà maintenant qu'il protège piétons et cyclistes des dangereux animaux nocturnes rôdant dans les tunnels!

  4. rémi - ven 6 Déc 13 à 18 h 56

    La fermeture du tube doux la nuit est un non sens ! c'est à l'heure où les bus ne circulent plus sous le tunnel qu'on ferme le mode doux !! on va voir des piétons et des vélos sous le tunnel voitures...

  5. libr - mar 10 Déc 13 à 11 h 38

    La fermeture la nuit est une aberration. Je me réjouissait de pouvoir utiliser le tunnel de minuit à cinq heure du matin (quand il n'y a plus de transport en commun) pour retourner sur Ecully en vélo. Je pense que l'aller se fera dans le tunnel mode doux et le retour dans le tunnel normal avec les voitures...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut