Frédéric Thiriez
Capture d’écran

Thiriez dénonce "la pression politique" de Braillard

Le dossier du club de foot de Luzenac continue de faire des vagues. Lundi, le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, dénonçait "l'hypocrisie" de la Ligue de football professionnel (LFP), suspectée de rejeter hors du monde pro les clubs amateurs comme Luzenac, petit club ariégeois qui devait monter en Ligue 2. Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, dénonce ce mardi "la pression politique" du ministre lyonnais.

"Je comprends que Thierry Braillard subit la pression de ses amis politiques de l'Ariège", entame Frédéric Thiriez, le président de la LFP dans un communiqué publié ce mardi. "Mais la Ligue ne fait qu'appliquer ses règlements qui sont les mêmes pour tous les clubs et qui s'imposent à Luzenac comme aux autres, pour des raisons évidentes d'équité. Je ne céderai donc à aucune pression politique d'où qu'elle vienne", termine, cinglant, le patron du football pro en France.

Lundi, le secrétaire d’État aux Sports lyonnais avait dénoncé la gestion du dossier du club de Luzenac par la Ligue. Le député du Rhône estime que la LFP a rejeté l'accession en deuxième division du club par "hypocrisie", parce qu'elle refuserait de voir un club amateur s'immiscer chez les professionnels. La LFP de Frédéric Thiriez a refusé, le 8 août, la montée en L2 de Luzenac arguant d'une "absence de stade aux normes". Luzenac a rendez-vous devant le Comité national olympique et sportif français ce mercredi à 11 heures.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut