Thierry Braillard (PRG) : "Grand Stade : L'OL pourra y jouer dès août 2014"

Aujourd'hui dans "l'Invité du Jour", Paul Terra reçoit Thierry Braillard adjoint aux Sports à la ville de Lyon. L'élu du Parti Radical de Gauche qui siège également au Grand Lyon évoque le dossier du Grand Stade et les derniers résultats des enquêtes publiques.

IDJ Philippe Meunier

à lire également
Michel Havard, Georges Fenech, Najat Vallaud-Belkacem et Philippe Meunier © Tim Douet (montage LC)
L’année 2017 a laissé sur le carreau de nombreux élus et ministres. Les obligeant parfois à reprendre le cours d’une carrière professionnelle laissée en jachère, voire jamais construite. Si le matelas du cumul des mandats a amorti des chutes, certains heurtent le mur du réel. Tour d’horizon des battus et des recasés.
4 commentaires
  1. Collombitude - 2 novembre 2011

    'La commission d'enquête a considéré que, dans la mesure où le projet était porté à l'enquête, il ne pouvait l'être qu'en considérant comme acquise la décision de réaliser le programme Grand Stade. La présente enquête n'aurait en effet aucun sens dans le cas contraire' Ben, mon Braillard,voilà ce que l'on trouve dans les rapports des commissaires ( sur l'échangeur). En d'autre terme, l'avis favorable était donné avant même d'avoir réalisé l'enquête. Autrement dit, il suffit de se présenter à un examen pour être reçu. On peut vraiment douter qu'aucune pression n'ait été exercée sur les enquêteurs, d'autant que sur le projet, rien de changé, sauf la DIG qui rend légal le financement et les expropriations. Voilà du beau travail de politicard, au détriment des citoyens. Des politicards on en a assez, les électeurs lyonnais se réveilleront-ils pour nettoyer les écuries d'Aulas ?

  2. Collombitude - 2 novembre 2011

    'Un nombre significatif d’avis favorables ont été exprimés. C’est très inhabituel dans les enquêtes publiques. Il faut trier parmi elles, celles qui, manifestement, ont été orchestrées en soutien du promoteur du projet, de celles émanant par exemple des entreprises privées (Travaux publics notamment) qui voient dans ce projet une opportunité d’activité économique particulièrement appréciable dans la période de crise actuelle' Voilà ce que l'on trouve dans les rapports! Beaucoup donc de pétitions orchestrées par le PS lyonnais, Les commissaires(on leur avait soufflé quand même)ont donc souligné ce fait en écrivant bravement( en prenant beaucoup de risques,il faut bien avoir les prochaines enquêtes, pour bouffer quoi!) qu'une enquête publique n'est pas un référendumm. Mais mon Braillard y tient, il se réfère aux chiffres pour communiquer,en ayant une fois de plus avec le PS, décrété la levée en masse du peuple de gauche pour défendre la république,i.e Aulas et consort. Bravo à la gauche lyonnaise( PS + radicaux de gauche??)

  3. Les Gones - 2 novembre 2011

    Les choses sont claires... pour Thierry Braillard !Sur les 8 avis 'dits' favorables la somme des réserves et des recommandations devrait plutôt limiter son enthousiasme.Et puis la neuvième enquête... sera-t-elle signée ?Suspens ou Suspend ?

  4. Martin de Givors - 3 novembre 2011

    Evidemment, en porte serpillère de son maître, Ce Mr. BRAILLARD, en bon imitateur de perroquet ne peut qu'en rajouter, mais sur le fond rien à faire de son avis...Pour le reste absolument d'accord avec Collombitude.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut